×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Franchise: Près de 500 réseaux opérationnels

Par L'Economiste | Edition N°:3257 Le 19/04/2010 | Partager

. Le secteur de l’équipement de la personne cartonne. Freins: marché saturé et cherté du foncierLE marché de la franchise se développe. C’est un secteur qui compte près de 462 réseaux opérationnels, 3.166 points de vente et pas moins de 26.000 emplois créés. Près de 40% des réseaux de franchise implantés dans le Royaume sont français (181 réseaux). Sur 3.166 points de vente, 2.132 appartiennent aux franchises marocaines. Il faut dire que, depuis la fin des années 1990, la franchise 100% marocaine est en plein essor. C’est ce qui ressort d’une étude qui a été présentée par Abdel Wahab Chaoui, directeur associé du cabinet d’études C & O Marketing, jeudi dernier à Casablanca. Elle a été initiée par la Fédération marocaine de la franchise avec l’aide du programme d’appui aux associations professionnelles de l’Union européenne. C’est le secteur de l’équipement de la personne (habillement, chaussures, accessoires de mode, parfumerie,….) qui regroupe près de la moitié des réseaux (46%). 1 réseau sur 5 appartient soit au secteur des services et loisirs (22%) soit à celui de l’équipement du ménage (19%), selon les résultats de l’étude. Trois villes concentrent 60% du parc de magasins opérant sous format de franchise. Sans surprise, c’est Casablanca (36%) qui arrive en tête, suivie de Rabat (16%) et Marrakech (8%). A noter que les 462 réseaux recensés totalisent un investissement global de plus de 2,3 milliards de DH développé sur 550.000 m2. Le chiffre d’affaires généré est compris entre 12 et 15 milliards de DH. La franchise représente près de 15% de la valeur ajoutée du secteur du commerce. «Le secteur est en plein essor. Cependant, des freins l’empêchent de se développer davantage», indique Abderrahmane Belghiti, président de la Fédération marocaine de la franchise. L’étude cite parmi ces freins, un marché de plus en plus saturé, pâtissant d’une concurrence du traditionnel et de l’informel. Les mauvaises relations franchiseurs/ franchisés sont également pointées du doigt. Le coût du foncier est également une entrave. «Le secteur se développera plus vite si le foncier est plus accessible», soulève, pour sa part, Abderrahmane Ouardane, administrateur Forum7. A noter que la fédération et le ministère de tutelle lancent une étude pour identifier les disponibilités foncières. L’idée est de répertorier de nouvelles zones commerciales. Par ailleurs, la 9e édition du salon de la franchise et du commerce organisé (Maroc Franchise) aura lieu du 29 avril au 1er mai à la Foire internationale de Casablanca. Un événement organisé par la Fédération marocaine de la franchise et Forum7, sous l’égide du ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies. Près de 40 enseignes y participent. F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc