×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

FMI: Attention à la surchauffe en Asie!

Par L'Economiste | Edition N°:3266 Le 30/04/2010 | Partager

. Défi: «Normaliser les politiques fiscale et monétaire«. Prévisions de croissance à 7,1% cette annéeLe Fonds monétaire international (FMI) estime que «le plus grand défi à court terme« des économies asiatiques est d'arriver à «normaliser leurs politiques fiscale et monétaire«, pour éviter une surchauffe, sans mettre en danger leur reprise. Dans ses dernières perspectives économiques semestrielles pour la région, l'institution internationale souligne que l'Asie, moteur de la relance économique mondiale, demeure «hautement vulnérable à une reprise plus lente que prévu dans les pays avancés« mais aussi à «des entrées de capitaux rapides et prolongées qui pourraient bouleverser la stabilité financière et macroéconomique« de certains pays. «De meilleures perspectives économiques et des écarts de taux d'intérêt avec les économies avancées sont susceptibles d'attirer davantage de capitaux dans la région«, indique le Fonds qui a revu à la hausse de 1,25 point, depuis octobre, ses prévisions de croissance pour l'Asie, à 7,1% cette année. «Cela pourrait mener à la surchauffe de certaines économies et accroître leur vulnérabilité au boom du crédit et des prix d'actifs, avec le risque, par la suite, de renversement abrupt«, explique-t-il. Le rapport souligne que «les attentes d'inflation se sont accentuées début 2010« dans beaucoup de pays de la région, et particulièrement en Inde et au Vietnam. «Des signes qu'une liquidité excessive sont peut-être en train d'alimenter des élans intenables dans les prix d'actifs requèreraient un retour plus rapide à des conditions monétaires plus normales«, ajoute le FMI. Un moyen de se prémunir contre la liquidité excessive serait l'adoption de taux de change plus flexibles pour certains pays, comme la Chine dont «la monnaie demeure sous-évaluée selon une palette d'indicateurs«. «Une appréciation du taux de change peut repousser les afflux de capitaux à court terme«, dit le FMI, en soulignant que, sans appréciation, les autorités monétaires devront encore s'efforcer de retirer du circuit la liquidité excessive. Le Fonds souligne par ailleurs que la relance en Asie a cette fois été moins liée aux exportations que lors de précédentes récessions, ayant été renforcée par une demande intérieure soutenue. Il estime néanmoins que la dépendance de la région à la demande extérieure reste trop forte dans l'ensemble.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc