×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fès: La Régie des bus perd 57 millions de DH avec les tarifs sociaux

Par L'Economiste | Edition N°:1652 Le 01/12/2003 | Partager

. La compagnie entame un processus de mise à niveau et vient d'acquérir 20 bus . 10 autres lui seront offerts par la ville de Montpellier La Régie autonome des transports urbains de Fès (RATF) vient d'acquérir 20 autobus standard carrossés neufs de marque Scania. Les mêmes véhicules opèrent aussi dans les villes de Tanger et Marrakech. Programmée dans le budget de l'exercice 2003, l'enveloppe globale du nouveau parc s'élève à 16 millions de DH (HT). “C'est une politique ambitieuse que nous menons avec le soutien de la wilaya”, indique El Hassan Zahaf, directeur de la Régie. Et d'ajouter que les nouveaux véhicules ont été mis en service depuis la Fête de l'Indépendance. La RATF a bénéficié de l'exonération de la TVA sur le montant d'acquisition. Actuellement, la Régie dispose de 238 véhicules dont 160 circulants, 29 de réserve et 49 à réparer. Le nouveau Conseil de la ville a, pour sa part, décidé, lors de sa dernière session, d'affecter 10 bus à la Régie. Notons que ces véhicules avaient fait l'objet d'un don provenant de la ville de Montpellier dans le cadre de son jumelage avec Fès. Le parc de la RATF sera ramené donc à 248 unités dont 170 autobus circulants. “Nous avons une moyenne des retours de 25 bus/jour à cause des anomalies qui ne peuvent être constatées qu'une fois en circulation. Ceci provoque des retards et fait des mécontents parmi les usagers. Avec le nouveau parc, on va combler le déficit dû aux retours et mettre fin au désordre que connaissent les lignes en cas de panne”, explique Zahaf. En tout cas, la Régie vise une nette amélioration de ses services pendant l'année 2004. Elle compte remettre à neuf 15 autobus immobilisés. Cette opération sera financée par une subvention de 3 millions de DH accordée par le ministère de l'Intérieur. En outre, les responsables de la Régie entament une mise à niveau échelonnée sur un contrat-programme d'une période de 3 ans (2003-2005).Par ailleurs, la Régie veut redéployer son personnel dans les postes directement productifs. Il s'agit aussi de mettre en place un programme de formation continue. Elle envisage aussi de revoir les conditions tarifaires pour tendre vers l'équilibre d'exploitation. Dans ce sens, l'entreprise veut faire jouer des mécanismes de compensation pour absorber le déficit des prestations à tarifs sociaux. A noter que le tarif des tickets n'a pas connu de révision cette année, compte tenu des facteurs socioéconomiques. Il varie entre 2,5 et 3,9 DH selon la longueur du trajet, souligne Zahaf. D'autre part, le nombre de voyageurs transportés en 2003 est de 72 millions de personnes, dont 50% abonnés scolaires, universitaires et fonctionnaires. Ces derniers sont à la base de la précarité de la situation financière de la Régie. Rien que pour l'année 2002, le manque à gagner est estimé à plus de 57 millions de DH. “Les autobus couvrant la ville de Sefrou par exemple ne sont pas rentables, puisque la majorité des voyageurs sont abonnés scolaires qui ne paient que 50DH par mois”, exprime Zahaf. Mais en gros, le chiffre d'affaires réalisé par la RATF en 2003 a atteint 110 millions de DH TTC. Avec un effectif de 1.152 agents, dont 70% représentant le personnel d'exploitation, 20% le personnel technique et 10% le personnel administratif, la RATF exploite un réseau de 53 lignes qui s'étend sur une longueur de 420 km.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc