×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: L’agence urbaine dévoile son plan d’action 2006

Par L'Economiste | Edition N°:2181 Le 28/12/2005 | Partager

. Amélioration des procédures, couverture du reste des centres en documents d’urbanisme…. Un budget de 34,38 millions de DH TROIS axes formulent désormais le plan d’action 2006 de l’Agence urbaine et de sauvegarde de Fès (AUSF): planification urbaine et études foncières avec l’élaboration de nouveaux documents d’urbanisme et l’achèvement de l’ensemble des études en cours. C’est donc une feuille de route ambitieuse qui a été annoncée lors du conseil d’administration de l’AUSF, tenu le 21 décembre 2005. C’est le directeur de l’urbanisme et d’architecture au ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abderrahmane Chorfi, qui a présidé cette assemblée. Ce dernier a noté que l’AUSF a fait de la mise en place des guichets uniques, la simplification des procédures et circuits et l’amélioration du système de contrôle des chantiers, ses principales prérogatives. Pour sa part, Mohamed Najib Halimi, directeur de l’AUSF, a souligné qu’au cours de l’année 2005, l’établissement a entrepris des actions visant l’achèvement des études engagées l’année précédente. Dès le premier semestre 2005, ces actions ont donné leurs fruits. La progression des dossiers d’instruction est encourageante. Au total, l’établissement a étudié 2.107 projets dont 1.574 ont bénéficié de l’avis conforme, soit 75% des dossiers déposés. Sur le terrain, plus de 4.675 unités de logement ont vu le jour, soit une augmentation de 22% par rapport à la même période de 2004. Pour le prochain exercice, l’agence prévoit le lancement de nouveaux projets d’études de restructuration pour le reste des secteurs névralgiques programmés dans le cadre de l’INDH. Les études concerneront aussi l’amélioration de la qualité architecturale des façades, des espaces publics, des mobiliers urbains et de la circulation. Des projets ambitieux qui demandent des budgets conséquents. L’AUSF estime ses besoins à 34,38 millions de DH. Plus des deux tiers de ce budget sont destinés au fonctionnement. Le reste servira à l’équipement. En tout cas, les responsables de l’AUSF affichent d’emblée l’ambition de réviser et d’adapter certaines dispositions de la réglementation régissant la zone immeubles, pour une meilleure application des textes, d’une part, et une adaptation au contexte de la ville et au marché foncier, d’autre part. L’agence se dote par ailleurs d’un nouveau site Web (www.ausf.org.ma) où les résultats des commissions et les procédures des grands projets sont annoncés simultanément. Ces actions et mesures que l’agence entreprend ou se prépare à mettre en application, s’inscrivent dans le cadre des directives gouvernementales, en matière de redéfinition du rôle des agences urbaines. Elles s’intègrent aussi dans le processus de développement économique. Notamment à travers la simplification des circuits et procédures et la lutte contre l’habitat insalubre et sous-équipé.De notre correspondant à Fès, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc