×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Entreprises Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:403 Le 18/12/1998 | Partager

· Netscape inaugure son site d'accueil
Netscape, le fabricant de logiciels Internet, a inauguré récemment son site d'accueil sur le Web (le custom Netscape). Les entreprises pourront façonner ce site en fonction de leurs besoins. Plus d'une vingtaine de sociétés de renommée mondiale ont eu accès à ce service en avant-première. Le Custom Netcenter combine les fonctions d'un point d'entrée sur Internet (nommé "portail") avec des applications spécifiques à chaque entreprise. Celle-ci peut l'aménager en fonction d'un client ou d'un marché spécifique par exemple.

· LVMH prendra le pôle beauté de Sanofi
Le géant du luxe Louis Vuitton Moët-Hennessy (LVMH) a l'intention d'acquérir le pôle beauté de Sanofi. Celui-ci comprend notamment Yves Saint Laurent, Oscar de la Renta, Van Cleef&Arpels et Roger&Gallet. Le chiffre d'affaires de ce pôle s'élève à plus de 4 milliards de FF (près de 6,65 milliards de DH). Les cosmétiques Yves Rocher sont cependant pour l'instant exclus de ce désengagement. LVMH devrait payer près de 5 milliards de FF (8,3 milliards de DH) pour cette reprise, tout en reprenant parallèlement les lourdes dettes de Sanofi-Beauté.

· ABB construit une centrale électrique en Côte-d'Ivoire
Le groupe helvético-suédois d'ingénierie Asea Brown Boveri (ABB) vient de recevoir une commande de 155 millions de Dollars pour construire une centrale électrique et une ligne haute tension en Côte-d'Ivoire. Outre une ligne de transport d'énergie de 225.000 volts, ce contrat concerne une centrale à gaz clefs en main de 288 mégaWatts. Cette unité, construite d'ici janvier de l'an 2000, sera la plus puissante d'Afrique occidentale. Le projet est développé sur la base d'un contrat de construction-propriété-exploitation-transfert (BOOT), accompagné d'un accord d'achat d'énergie de 24 ans, conclu entre le gouvernement ivoirien et la société Cinergy. Celle-ci est une coentreprise de ABB, Industrial Promotion Services Côte-d'Ivoire (filiale du Fonds Aga Khan pour le Développement Economique) et Electricité de France International.

· Ericsson: Contre-performances
La firme suédoise Ericsson a enregistré un ralentissement de sa croissance au dernier trimestre. Cette situation conduira le groupe à une baisse de bénéfices et à de substantielles réductions d'effectifs qui pourraient toucher près de 10.000 postes, a indiqué la Direction.
· Opel investit 650 MDM
Le groupe automobile allemand Opel, filiale de l'Américain General Motors, va investir plus de 650 millions de DM (près de 3,58 milliards de DH) dans une nouvelle unité de fabrication de moteurs sur son site de Kaiserslautern. Cette nouvelle entité devrait entrer en service en 2001, emploiera entre 400 et 500 personnes et aura une production pouvant aller jusqu'à 460.000 moteurs par an.

· Shell vend 40% de ses activités dans la chimie
La firme pétrolière anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell a annoncé son intention de céder 40% de ses activités dans la chimie sur une période de cinq ans. Le groupe avait dû faire, au quatrième trimestre, une provision de spéciale de 4,5 milliards de Dollars (environ 41,9 milliards de DH) et ce, à cause de la chute des prix du brut qui sont passés sous les 10 Dollars. Sa nouvelle stratégie va néanmoins lui permettre une amélioration des coûts de 2,5 milliards de Dollars par an d'ici 2001, grâce à des investissements de 11 milliards de Dollars sur l'année 1999.
Shell a fondé sa stratégie sur un baril valant 14 Dollars en moyenne sur les cinq années à venir, malgré l'extrême faiblesse des cours actuels. En outre, le géant pétrolier a pour objectif d'augmenter, d'ici 2001, ses volumes de production de pétrole de 10% et de gaz de 25%.

· Fusion BP-Amoco
La Commission Européenne a autorisé la semaine dernière la fusion entre les compagnies pétrolières britannique et américaine British Petroleum et Amoco. Outre sa production de pétrole (capacité quotidienne de 3 millions de barils/j), BP Amoco aura un chiffre d'affaires de 13 milliards de Dollars dans la pétrochimie.

· BP et Mobil Oil, les filiales françaises investissent
BP France et Mobil Oil (filiales française) comptent investir 280 millions de FF (près de 465 millions de DH) dans leur raffinage en 1999 afin d'accroître la performance de leurs raffineries des bouches du Rhône et de Seine Maritime. Dans le premier site, la production de gaz liquéfié devrait ainsi augmenter de près de 60%. Dans le second, les fonds investis serviront notamment à la mise en place d'une unité de récupération de benzène, destinée à réduire la teneur en benzène des carburants dont les spécifications vont être durcies à partir du 1er janvier 2000.o

Wissal SEGHRAOUI (Reuter, AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc