×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:49 Le 15/10/1992 | Partager

· Emballage alimentaire: Elf-Atochem et Rhône-Poulenc s'allient
Les deux chimistes français Elf-Atochem et Rhône-Poulenc vont regrouper leurs forces dans la production de films complexes destinés à l'em-ballage alimentaire principalement. Ils deviendront ainsi un des plus gros opérateurs dans le domaine en Europe.
Rhône-Poulenc, aux yeux de sa direction, avait besoin d'associer sa production de films plastiques bruts à un groupe qui sache les condi-tionner conformément aux normes de l'industrie alimen-taire.

· VPC: 3 Suisses Interna-tional consolide sa présence en Espagne
Pour renforcer sa position de leader de la vente par correspondance(VPC) en Espagne, 3 Suisses Interna-tional, filiale du groupe allemand Otto, a acheté la société Beyela, deuxième généraliste du marché espa-gnol.
Cette opération, dont le montant n'a pas été révélé, va permettre aux 3 Suisses d'implanter en Espagne sa filiale La Blanche Porte. Beyela, filiale de Damart Espagne, pèse 150 millions de Francs.

· Nissan réduit ses investissements au Japon
Le numéro deux de l'automobile japonaise va lancer un plan de restructuration étalé sur trois ans.
Ce plan prévoit une réduction des investissements de 15%, soit une économie d'environ de 12,9 milliards de Dirhams, et la suppression de 4.000 emplois.
Pour limiter ses coûts de production, Nissan a décidé, en outre, de restreindre le nombre des composants qu'il utilise et d'étaler dans le temps la sortie de ses nouveaux modèles.

· L'offre de Gillette devant la Commission des Monopoles et Fusions
L'offre publique d'achat de Gillette sur Parker Pen Holdings (Cf L'Economiste du 24 Septembre 1992, p.12) a été renvoyée devant la Com-mission des Monopoles et Fusions (MMC).
C'est ce qu'a annoncé le gouvernement britannique la semaine dernière. Le projet de rachat de Parker par Gillette, pour un montant de 285 millions de Livres, aurait engendré des inquiétudes concernant la compétitivité sur le marché britannique des stylos rechargeables et des recharges. Le MMC aurait jusqu'au 13 Janvier prochain pour annoncer ses conclusions.

· Agro-alimentaire: Philip Morris convoite Heineken
L'américain Philip Morris, premier groupe agro-alimen-taire mondial, souhaite prendre le contrôle du brasseur néerlandais Heineken, selon un hebdomadaire allemand cité par la presse française.
«C'est la seule brasserie de portée internationale qui est partout représentée et qui fait des bénéfices», a déclaré le Directeur Financier du groupe américain.
En reprenant Heineken, qui réalise 7 milliards de Marks de chiffres d'affaires et 50 milliards de litres de capacité de brassage, Philip Morris deviendrait leader mondial de la bière.

· L'Oréal améliore ses résultats semestriels
Au cours des six premiers mois de 1992, l'Oréal a enregistré un résultat imposable, participation et plus ou moins-values, de 2,2 milliards de Francs, soit une hausse de 16% par rapport aux six premiers mois de 1991.
Le chiffre d'affaires, qui a augmenté de 15,8%, atteint 19,9 milliards de Francs.
Pour l'ensemble de l'année 1992, la progression ne devrait pas dépasser celle du premier semestre.

· Lada importe ses véhicules en France
Le constructeur russe Avtovaz Lada a créé en France une société chargée d'importer les véhicules de sa marque. Baptisée Lada Internationale, cette société est dotée d'un capital de 70 millions de Francs.
L'importateur de Lada en France, la société Poch, qui a été cédée à Lada Internationale, continuera d'assurer la distribution des Lada et non plus leur importation.
Le réseau Poch poursuivra tout de même la représentation des marques russes Lada et Aleko ainsi que celle de l'ukrainien Tavria.

· Téléphone mobile: SFR remanie ses tarifs
La Société Française du Radiotéléphone SFR (groupe Cofira) vient de réviser ses tarifs à la baisse. «Nous avons observé qu'en province 70% du trafic étaient un trafic de proximité», a précisé M. Paul-Louis Girardot, PDG de la Cofira.
La société, qui couvre 90% de la population française sur son réseau analogique, a procédé à une baisse de 28% du coût de l'abonnement mensuel dans sept régions et créé un nouveau tarif pour le réseau numérique européen GSM (Global System for Mobile Communication) avec des coûts de communication modulés selon les horaires.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc