×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Du sport, une crèche… pour fidéliser les salariés

Par L'Economiste | Edition N°:3250 Le 08/04/2010 | Partager

. Aussi, salles de jeux, de repos…. Le call center Webhelp adopte un management à l’américaine. 9 sites à travers le pays pour le groupe français Les salariés de Webhelp Maroc sont choyés. Un cadre agréable, des murs aux couleurs vives et gaies, une jolie crèche, une salle de sport moderne, un espace de repos, une cafétéria, un restaurant accueillant…. Le management n’a pas lésiné sur les moyens pour que les salariés se sentent à l’aise et qu’ils disposent sur place de tout ce dont ils ont besoin. Leur cadre de travail est exceptionnel, voire unique au Maroc. Ils sont les seuls au Maroc à pouvoir scolariser leurs enfants âgés de 14 mois à quatre ans dans la crèche de leur lieu de travail. Un avantage inestimable, pour de nombreux jeunes parents… Webhelp est le premier groupe de centres d’appel au Maroc, avec 9 sites situés à Rabat, Kénitra et Fès. Cette entreprise française, qui s’est implantée au Maroc en 2002, n’a cessé depuis d’étendre son activité en créant de nouveaux sites presque chaque année. En 2007, l’entreprise a ouvert une crèche et une salle de sport pour les salariés. Un investissement destiné à améliorer le bien-être et l’épanouissement des collaborateurs et bien sûr à promouvoir l’image de l’entreprise auprès du public et des potentiels candidats au recrutement. Plusieurs autres entreprises réfléchissent sérieusement à faire de même, mais pour l’instant, Webhelp a l’exclusivité. La crèche du centre d’appel a été décorée et aménagée par des professionnels. C’est à la patronne de la crèche Rbatie «Les petits futuristes» qu’a été confiée la mission de gérer la maternelle, recruter les éducatrices, fixer les programmes pédagogiques, choisir et commander les jeux, jouets et matériels éducatifs. «Il s’agit d’une des crèches les plus réputées de Rabat. Nous avons préféré sous-traiter la gestion de la crèche à des professionnels, dont c’est le métier. Nous ne pouvions pas nous improviser éducateurs», explique Charlotte Tertrais, directrice communication au sein du groupe. Et d’ajouter que «comme la salle de sport et tous les autres avantages sociaux, ce sont des éléments qui contribuent à réduire le taux de turn-over dans l’entreprise, de fidéliser le personnel et de motiver les troupes». La crèche a une capacité d’accueil de 40 enfants. Une capacité jugée insuffisante par les patrons de Welbhelp Maroc, qui n’attendent que le feu vert de la maison mère à Paris pour lancer les travaux d’ouverture de deux autres crèches à Rabat et à Fès. «Nous sommes obligés de faire une sélection, et c’est parfois difficile de refuser des candidatures», assure Charlotte tertrais. Le succès de la crèche est donc total. D’autant plus qu’elle prodigue de véritables programmes pédagogiques et de nombreuses activités ludiques et éducatives. «Nous avons toutes sortes d’activités pour les enfants: peinture, cuisine, travaux manuels, jeux éducatifs… ce qui contribue à leur autonomie, à leur sociabilité et à leur épanouissement», explique Asmae Zarkik, éducatrice et responsable de la crèche. Les enfants y sont accueillis dès 7 heures du matin jusqu’à 20h le soir, pour que les parents puissent être à l’aise par rapport aux horaires. Pour le déjeuner, les repas ne sont pas fournis. Les parents prévoient pour leurs enfants des paniers-repas. Côté tarifs, les frais sont modiques: 600 DH à l’inscription et 350 DH par mois. Sur le marché, la plupart des crèches de qualité équivalente facturent aux parents entre 1.300 et 1.500 DH par mois et par enfant. «Pour moi, c’était la solution miracle. C’est un gain de temps et d’argent. En plus, il y a l’avantage de la proximité. Je peux passer voir ma petite fille à n’importe quelle heure, témoigne Hanane Benhamed (27 ans), chef de projet et maman de deux petites filles de 3 ans et demi et trois semaines. Et d’ajouter «je sens que les éducatrices prennent bien soin de ma fille, ce qui influence positivement son comportement. Elle est sociable, joviale et pleine de vie. La crèche, comme la salle de sport, ont nécessité chacune un investissement de 600.000 DH, souligne Charlotte Tertrais.

Sentiment d’appartenance
Autre avantage social et non des moindres, la salle de sport, un espace spacieux et agréable, qui reste ouvert de 7h à 22h. Avec son matériel dernier cri, ses appareils de musculation, ses vélos statiques et ses tapis roulants, elle n’a rien à envier aux meilleures salles qui existent sur le marché. Il ne manque que la piscine! Elle programme des séances de salsa, de gym, de combat, de spinning, de streching, yoga… «Nous organisons des compétitions de mini-foot, des semi-marathons, des sorties à la plage, des séances anti-stress. Nous recevons en moyenne 150 personnes chaque jour», explique Badrdine Oussad, responsable de la salle. Les coachs ont été formés à l’étranger et fournissent des cours de qualité. «Je n’ai pas toujours le temps d’y aller. Mais je peux vous dire que les employés chez nous profitent pleinement de tous les avantages sociaux qui sont mis à leur disposition. Ils ont un sentiment de fierté et d’appartenance au groupe. Ils restent longtemps dans l’entreprise, s’impliquent et s’investissent beaucoup dans leur travail. Depuis que Webhelp a ouvert la crèche et la salle de sport, les départs ont nettement baissé», indique Hanane Benahmed. Du coup, le groupe récolte les fruits de sa politique sociale avant-gardiste. En pleine expansion, il compte ouvrir prochainement un autre site à Technopolis de Rabat. Il recrute en moyenne 80 personnes chaque semaine. Nadia BELKHAYAT

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc