×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier BâtimentL'investissement dans le secteur balnéaire promet de beaux jours aux promoteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1037 Le 13/06/2001 | Partager

. Parmi les six stations balnéaires identifiées, le site de Khémis Sahel est le plus avancé. Les études de faisabilité seront validées par le groupement CFG/Arthur Andersen LE projet de création des six stations balnéaires constitue un des piliers du programme de développement du tourisme. Les demandes sans cesse croissantes ont conduit à la nécessité de diversifier l'offre balnéaire. Près de quatre touristes sur cinq demandent la mer. Mais le produit culturel est encore dominant dans l'offre marocaine, avec 62% des capacités d'hébergement. Pour redresser la barre, le contrat-programme du secteur, adopté lors des Assises du tourisme en janvier dernier, recommande “un positionnement offensif sur le balnéaire”. Il y a urgence. Jusqu'à maintenant, Agadir est l'unique station commercialisable à l'étranger avec une capacité de 22.000 lits, soit 23% de la capacité totale du pays. Mais elle est constamment saturée et a besoin d'être restructurée. La perle du Sud constitue la tête de pont de la stratégie touristique. Elle se vend dix mois sur douze. La ville, bien identifiée pour les marchés émetteurs, devra être la locomotive du redécollage du tourisme balnéaire.En revanche, les côtes nord comme Tanger et Tétouan sont dans un état de délabrement à cause de la pollution et de l'exiguïté des constructions. Ces axes sont essentiellement exploités par les nationaux. Le reste de la côte méditerranéenne est enclavé. Il contient des plages généralement vierges. Avec la création des six pôles touristiques, les deux rives du pays seront réhabilitées. Les sites porteurs ont été identifiés. Il s'agit de Khémis Sahel (Larache), Taghazoute (Agadir), Plage blanche (Guélmim), Saïdia Ras-Al Ma (Berkane/Nador), Diabet (Essaouira) et El Haouzia (El Jadida). Ce programme est financé par un prêt de la Banque Mondiale de 2,4 millions de dollars (près de 24 millions de DH). Le Fonds Hassan II intervient aussi avec 500 millions de DH. Les six stations contiendront 80.000 lits, soit près de 10% du programme prévu à l'horizon 2010. Ces projets sont à différents stades de réalisation. Toutes les études de faisabilité ont été lancées. Elles seront bouclées vers la fin de l'année. Les cabinets internationaux qui mènent cette investigation doivent élaborer trois modèles: un plan d'orientation global qui décrie les potentialités naturelles du site, un plan d'aménagement indicatif qui présente la faisabilité économique et financière du projet et enfin un dossier technique pour le lancement de l'appel d'offres pour la sélection d'aménageurs-développeurs. Une fois finalisés, ces documents seront soumis à une banque d'affaires pour validation. C'est le groupement CFG Group et Arthur Andersen qui se chargera de cette tâche et lancera par là même l'appel d'offres international. Sur le terrain, le site le plus avancé est celui de Khémis Sahel. L'étude de ce site, confiée au cabinet suisse Urbaplan/Frisa, est presque finalisée. Elle a été financée conjointement par le Département du Tourisme et l'Agence du Nord pour une somme de 3 millions de DH. La station englobera 15.000 lits.Normalement, l'Etat se charge de l'assainissement foncier et de la réalisation des infrastructures hors site. Il supervise également les études de faisabilité sauf pour Taghazoute. Ce site a été confié dès le départ à l'aménageur-développeur saoudien Dalla El Baraka qui pilotera lui-même cette étude. Ce projet, qui s'étale sur 686 hectares, porte sur la réalisation de 20.000 lits. Il englobe des terrains de golf, des stations d'animation, des commerces et l'installation de nouvelles technologies. Le gouvernement marocain participera à l'aménagement du site avec 207 millions de DH. A noter que le groupe saoudien est présent sur le Founty via un complexe touristique d'une valeur d'un milliard de DH, piloté par sa filiale, la société Palais des Roses International (PRI).Dans l'Oriental, le projet Saïdia-Ras El Ma participera au désenclavement de la région. L'étude de faisabilité pour l'aménagement de cette zone a démarré en mars dernier et se terminera en octobre prochain. C'est le groupement espagnol Inepsa/Sopde qui a été choisi pour mener ce travail. L'étude sera financée par un don espagnol de 50 millions de Pesetas (près de 3 millions de DH). Il est à rappeler que la côte de Saïdia s'étend sur près de 20 km de long sans le moindre rocher. Le plan d'aménagement déterminera un pôle de 2 à 3 km sur la plage s'étalant sur une superficie de près de 800 hectares. L'étude définira ainsi la superficie exacte à exploiter. Nadia LAMLILI


. Appartements en vente à Bouznika BayLes résidences du golf mettent en vente des appartements de standing à mi-chemin entre Rabat et Casablanca, exactement à Bouznika Bay. Ce site, situé au milieu de la verdure et comprenant un golf de 9 trous, est composé d'appartements d'une superficie variant entre 100 et 190 mètres carrés. Les prix sont considérés comme attractifs et les conditions de financement encourageant l'accès à la propriété. Les prix sont à partir de 900.000 DH. Ces résidences, conçues par l'architecte Jamal Laâmiri Alaoui, sont au coeur du green. Un dépliant note que l'étendue et la douceur des courbes du golf à 9 trous, ciselé avec talent par Robert Von Hagge et Rick Baril, font le régal des débutants comme des joueurs confirmés.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc