×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Dialogue social
Les hausses de salaire pour le round d’avril

Par L'Economiste | Edition N°:3245 Le 01/04/2010 | Partager

. Un dossier sur lequel les syndicats s’accrochent . A la veille du 1er Mai, ils attendent le rendez-vous du gouvernement Augmentation des salaires et baisse de l’impôt sur le revenu. L’UMT et la FDT vont revenir à la charge sur l’amélioration du pouvoir d’achat des fonctionnaires et des salariés du privé. C’est en tout cas l’un des points sur lequel les deux centrales syndicales comptent insister lors du round du dialogue social prévu courant avril. Un rendez-vous qui intervient, traditionnellement, à la veille de la fête du travail, mais sur lequel ils n’ont pas encore de visibilité puisque le gouvernement ne leur a pas encore adressé d’invitation. «Il est inconcevable de ne pas obtenir des augmentations de salaire», soutient Miloudi El Mokhariq, haut cadre de l’UMT. Comparé aux pays du pourtour méditerranéen, la pression fiscale sur les salaires au Maroc reste élevée. Les accords de 2008 avaient aboutit à une baisse de l’IR de deux points. Celle-ci a été entamée en 2009 et poursuivie en 2010. Une baisse jugée trop faible face à la cherté de la vie. Les syndicats reviennent sur le dossier des augmentations des salaires suite à la promesse du gouvernement de ré-ouvrir les négociations sur ce chapitre cette année. Pour Abderrahmane El Azzouzi, secrétaire général de la FDT, «tous les points inscrits dans le planning des discussions avec le gouvernement devraient être repris». C’est le cas par exemple de la promotion exceptionnelle au profit des fonctionnaires éligibles depuis 2003 et de la refonte de tout le système de notation et de promotion. Un dossier auquel le département de Mohammed Saad Alami, ministre chargé de la modernisation des secteurs publics s’attelle depuis quelques semaines. Alami est favorable à un système qui permettrait à «chaque fonctionnaire d’être promu en fonction de son rendement» (cf :www.leconomiste.com). Son département travaille aussi sur la refonte du régime des salaires et indemnitaires. L’objectif étant d’arriver à un niveau d’indemnités qui ne dépasserait pas 20 à 25% de la rémunération d’un fonctionnaire. Or, actuellement les indemnités représentent jusqu’à 70% des émoluments de certains employés.En attendant le rendez-vous du gouvernement, des syndicats restent sceptiques sur la portée des discussions qui seront menées. D’abord parce que les négociations de 2009 n’ont pas abouti à une déclaration commune. Ensuite, la méthodologie adoptée l’année dernière n’a pas été poursuivie. Ce qui fait dire à Mohamed Yatim, secrétaire général de l’UNTM que «le dialogue est dans l’impasse». «Même la commission censée étudier le dossier de la prime d’éloignement et les zones où elle devrait être octroyée ne s’est jamais réunie. Nous avons l’impression que le gouvernement tente de gagner du temps». Khadija MASMOUDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc