×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 26/11/2021
Mobilité

Comment une ville peut devenir un champion de l’export automobile, accueillir le TGV et ne pas...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Cinéma: «Avatar», nouvelle ère pour la 3D

Par L'Economiste | Edition N°:3188 Le 12/01/2010 | Partager

. Plus de 150 films en 3D en phase de développement. Taux d’équipement des salles de cinéma en hausseS’il continue sur sa lancée, «Avatar» qui a déjà raflé plus d’un milliard de dollars de recettes dans le monde, pourrait bien battre le record du plus gros succès de tous les temps, aujourd’hui détenu par «Titanic», du même réalisateur James Cameron. En seulement trois semaines, il est déjà classé quatrième plus gros succès de l’histoire du cinéma. Au Maroc également, il est en train de battre des records d’entrée. En trois semaines à peine, le Megarama de Casablanca, seul cinéma au niveau national à avoir équipé un écran pour pouvoir projeter des films en 3D, a déjà reçu 40.000 spectateurs.A Casablanca en effet, le film est diffusé simultanément dans deux salles (dans une salle de 800 places pour la version normale et une salle de 220 places pour la version 3D). Les séances en 3D ont un succès immense. Elles affichent systématiquement complet une heure avant le démarrage du film. D’après David Frauciel, directeur du multiplexe, le film va certainement connaître un record de longévité. En fait, Avatar marque le début d’une ère nouvelle pour le cinéma à Hollywood. Désormais, la 3D va être incontournable. Selon les organisateurs du premier Festival International de Cinéma en 3D, qui s’est tenu en décembre dernier en Belgique, plus de 150 films utilisant ce procédé seraient actuellement en phase de développement. Et le phénomène ne se limite plus aux films d’animation et d’horreur, genres traditionnellement attachés à cette technique audiovisuelle. En 2010, Hollywood sortira au moins onze films en 3D, dont certains très attendus, comme «Alice au pays des merveilles» de Tim Burton, «Guardians of Ga’Hoole» de Zack Snyder, «Shrek forever» ou «Toy Story 3». En attendant en 2012, le «Tintin et le secret de la Licorne» de Steven Spielberg, produit par Peter Jackson. Les films d’horreur ne seront pas en reste, avec les sorties programmées, dans les mois à venir, de «Piranha», «Vendredi 13» et «Saw 7». Au Megarama de Casablanca, la salle désormais équipée d’un système numérique spécial, va diffuser tout au long de l’année des films en 3D, annonce Frauciel. D’après des prévisions, la 3D n’est pas un phénomène passager. Elle est portée de surcroît par un taux d’équipement des salles de cinéma de plus en plus grand, au niveau international.Pour preuve, lorsque les studios Disney avaient sorti en 2005 leur premier film en 3D, «Chicken Little», seuls 84 écrans étaient équipés aux Etats-Unis. Pour la sortie en novembre dernier du «Drôle de Noël de Scrooge», réalisé par Robert Zemeckis, 2.000 salles aux Etats-Unis et 2.000 autres dans le monde pouvaient projeter le film en 3D.Nadia BELKHAYAT

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite

Retrouvez dans la même rubrique