×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Ciment: Le détail de l’usine Sefrioui

Par L'Economiste | Edition N°:3254 Le 14/04/2010 | Partager

. Le premier sac sera livré le 24 avril. Un investissement de 2,5 milliards de DH. Eventuel rapprochement avec Ciments du MarocLE nouveau-né des cimentiers livrera son premier sac le 24 avril. Ciments de l’Atlas du magnat de l’immobilier Anas Sefrioui démarrera incessamment la production de l’usine de Ben Ahmed. Situé à 70 km de Casablanca, le site développera annuellement une capacité de production de 1,6 million de tonnes. Mais à la veille du démarrage de l’activité, le site suscite déjà de l’intérêt. Un éventuel rapprochement avec Ciments du Maroc via des participations croisées est déjà à l’étude.Dotée d’un investissement de 2,5 milliards de DH, «cette unité a vocation à approvisionner la région de Casablanca qui représente près de 15% de la demande nationale», tient à préciser une source proche de Sefrioui. L’investissement se justifie également par les nombreux grands chantiers qui viennent booster l’activité dans la capitale économique (aménagement de la zone Casa-Anfa, travaux de réaménagement de la gare ferroviaire de Casa port, chantier du tramway, marina, immobilier…) ainsi que le nouveau dispositif de relance du logement social.En plus de l’unité de Ben Ahmed, une seconde usine localisée à Béni Mellal devra ouvrir ses portes en décembre prochain. La cimenterie de Béni Mellal disposera de la même capacité de production que celle de Ben Ahmed (1,6 million de tonnes). Elle a également nécessité le même montant d’investissement (2,5 milliards de DH). Ce projet se justifie par le potentiel de développement que connaît la région du Tadla et les multiples ouvrages d’art (barrages, routes, autoroute Berrechid-Béni Mellal…). En revanche, ces investissements s’inscrivent dans une conjoncture des plus difficiles. Ils interviennent dans un contexte où le ciment enregistre un recul de 2,5% (chiffres au terme du 1er trimestre 2010).De nombreux opérateurs estiment que l’arrivée de nouveaux entrants pourrait mettre le marché dans une situation de surcapacité. Avis qui n’est pas forcément partagé par l’entourage de Sefrioui et les équipes d’Addoha. «L’accord entre les autorités et les promoteurs immobiliers devrait fortement dynamiser le marché du ciment. Des groupes comme Addoha prévoient de construire près de 120.000 logements entre 2010 et 2015. La CGI s’est quant à elle engagée à construire près de 100.000 logements sur 10 ans». Forts de tous ces engagements, les cimentiers n’excluent pas de rebondir dans les prochains mois de façon à réaliser une croissance de l’ordre de 8% en 2010.Rappelons que Ciments de l’Atlas n’est pas une filiale du groupe Addoha. Il s’agit d’un investissement réalisé par Anas Sefrioui en personne. Ceci dit, Ciments de l’Atlas prévoit de fournir tous les opérateurs du secteur immobilier. En même temps, Addoha s’approvisionnera de son côté auprès des différents cimentiers.Othmane ARIDE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc