×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca
Enfin un marché des produits de la mer

Par L'Economiste | Edition N°:2181 Le 28/12/2005 | Partager

. Plus de 25 millions de DH pour cette expérience inédite. Les responsables souhaitent un effet d’entraînementC’EST fait. Le projet de construction du premier marché de gros de vente de produits de la mer verra enfin le jour. Une expérience inédite au niveau national qui «servira d’exemple à des projets similaires envisagés dans d’autres grandes villes marocaines», indique Mohand Laensar, ministre de l’Agriculture et des Pêches maritimes. Ce dernier présidait hier, au siège de la wilaya du Grand Casablanca, la signature de la convention de partenariat entre la Commune de Casablanca et l’Office national des pêches (ONP). En vertu de ladite convention, le marché de Sidi Othmane, initialement destiné à l’abattage et au commerce de la volaille, sera mis à la disposition de l’ONP. La réalisation, l’aménagement et la gestion du projet sont inclus dans les articles de la convention. Pour obtenir l’aval des responsables de la ville, «l’ONP a dû déployer de grands efforts pour convaincre son interlocuteur», affirme une source proche du dossier, ajoutant que c’est «la méfiance vis-à-vis d’un projet inédit et des engagements qu’il risque d’entraîner qui étaient à la base des réticences de la ville».Ces réticences vaincues, l’ONP dispose actuellement de 5 hectares pour réaliser le marché de gros. Plusieurs installations y sont prévues. Dans l’immédiat, le marché comprendra des espaces de conditionnement des produits de la mer aux standards internationaux puisqu’une grande partie de la production est destinée à l’export. Le projet sera enfin mené à terme avec l’aménagement d’une halle de vente en gros, d’espaces de vente de poisson congelé, d’ateliers pour mareyeurs et pour exportateurs, de chambres froides, d’une fabrique de glace ainsi que d’une aire de traitement de déchets et d’un marché municipal. Pour cela, l’ONP a débloqué une enveloppe de 25 millions de DH, la commune contribue avec le terrain et les constructions déjà en place. Les élus, les préfets des différents arrondissements de Casablanca et le Centre régional d’investissement n’ont pas caché leur enthousiasme. L’argumentaire préparé par les concepteurs du projet a fini de les convaincre de son importance, et pour la ville et pour la région. Ainsi, le nouveau marché devrait parer à plusieurs problèmes comme les conditions peu hygiéniques de commercialisation de poisson proposées actuellement au port de Casablanca. Il est également question, avec le nouveau marché, de soulager ce dernier. La seule activité qui devrait y demeurer se limite à la vente du poisson fourni directement par les bateaux de pêches locaux. Selon les responsables de l’ONP, «une telle démarche permettrait au port de se recentrer sur sa mission de base, à savoir assurer les meilleures conditions de débarquement».Et pour garantir l’avenir du marché de Sidi Othmane, Mohamed El Kabbaj, wali du Grand Casablanca, a déclaré que «le projet a été intégré dans un plan d’action régional visant la construction de plusieurs marchés municipaux de vente en détail des produits de la mer». Dans le même sens, l’encadrement et l’accompagnement des marchants ambulants, notamment à travers leur équipement en moyens de transport, sont envisagés.Ichrak MOUBSIT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc