×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Campagne agricole 2009-2010: Bilan mitigé

Par L'Economiste | Edition N°:3250 Le 08/04/2010 | Partager

. L’état végétatif des cultures jugé bon. Recul de 8% des superficies cultivées en céréales. Le prix de la tomate baissera relativementBAISSE des superficies cultivées, intempéries…Tous les ingrédients d’une campagne agricole «moyenne» sont réunis. Même les économistes prévoient une baisse de la valeur ajoutée dans ce secteur qui a enregistré l’année dernière une performance importante (cf :www.leconomiste.com). Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture préfère, lui, parler «d’indicateurs qui augurent d’une production végétale et animale satisfaisante». Intervenant devant la commission de l’Agriculture et des affaires économiques à la Chambre des conseillers, le ministre a cité l’exemple de la vente de 1,14 million de quintaux des semences sélectionnées (+64%) et de 630.000 tonnes d’engrais (+8 %).Akhannouch a également dressé un bilan de l’état d’avancement de la campagne agricole 2009-2010. Ainsi l’état végétatif des différentes cultures est jugé bon pour 75% des superficies emblavées, moyen pour 22% et médiocre pour 3%. Baisse des superficies cultivées en céréales d’automneLes superficies cultivées ont atteint environ 4,7 millions ha, en baisse de 8% par rapport à la campagne précédente et à la moyenne des cinq dernières années. Plus précisément ces superficies sont réparties entre le blé tendre avec 1,9 million ha (-5%), l’orge, 1,9 million ha (-13%) et le blé dur, 0,9 million ha (-5%).Cultures sucrièresL’état végétatif des cultures sucrières est jugé satisfaisant. Elles occupent une superficie totale de 52.000 ha, soit 83 % des superficies programmées.Agrumes: Hausse de la production prévisionnelleLe ministre a relevé une hausse de la production prévisionnelle des agrumes de 10% à 1,4 million de tonnes. Les exportations du petit agrume se sont également accrues de 10% à 316.000 tonnes. Pour sa part, la production des olives a augmenté de 75% à 1,5 million de tonnes. Reste que les prix des olives reculent suite à l’abondance de la production, au niveau local et à l’international. Le ministre table aussi sur une augmentation des exportations des huiles de 33% pour dépasser les 20.000 tonnes. Primeurs: Baisse à l’exportLa production prévisionnelle des primeurs atteindrait près de 1,9 million de tonnes, en hausse de 7% par rapport à la campagne précédente. Ce sont les conditions climatiques exceptionnelles dans la région Souss-Massa-Draâ qui ont été à l’origine du recul de la production des primeurs prévue dans la région (-10%). Mais cette situation a été atténuée grâce aux efforts des producteurs qui ont cultivé à nouveau les superficies sous serres touchées par ces intempéries. Le ministre a également soulevé les difficultés enregistrées au niveau de la campagne d’exportation des primeurs suite au recul des prix et de la demande sur le marché européen. Ces exportations devraient atteindre 415.000 tonnes durant cette campagne, accusant ainsi une baisse de 14% par rapport à l’année dernière.Tomate: Hausse de la production Aziz Akhannouch n’a pas manqué de revenir sur la «flambée» du prix de la tomate. Une situation attribuée aux conditions climatiques exceptionnelles dans la région Souss-Massa-Draâ. Le ministre table sur une baisse relative des prix de la tomate d’ici fin avril. Il prévoit aussi une hausse de la production de la tomate, qui devrait atteindre 895.000 tonnes, soit +5% durant la campagne agricole 2009-2010.Pour lui, malgré le recul des exportations des tomates (-18 % à 250.000 tonnes) et la baisse de leur prix, les exportateurs marocains ont relativement préservé leur part sur le marché européen.Pomme de terre : Hausse des exportationsLes exportations des pommes de terre ont enregistré une hausse de 52%. La tutelle prévoit une production nationale de 1,7 million de tonnes durant la campagne agricole 2009-2010, un niveau quasi-stable par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, une amélioration de la production animale est relevée. Celle-ci est attribuée à une bonne campagne 2008-2009 et ses répercussions sur le rendement du cheptel, la baisse des prix des fourrages de base, l’abondance des pâturages et les importations des vaches de race améliorée.


Dégâts

LORS de sa réunion avec les conseillers, Akhannouch est revenu sur l’étendue des dégâts occasionnés par les intempéries. Au total, 168.000 hectares ont été endommagés dont 135.000 dans la région du Gharb. Ce qui a entrainé un manque important de volume à l’export en fruits et légumes et un renchérissement sans précédent des prix sur le marché local. Dans le détail, ces superficies endommagées sont réparties entre les céréales (88.700 ha), la betterave sucrière (6.350 ha), les légumineuses (1.960 ha), les cultures fourragères (18.600), les légumes (4.100 ha), les arbres fruitiers (6.200 ha) et les terres non cultivées (42.90 ha). Côté bétail, les précipitations ont causé la mort de 1.371 têtes et de 108.500 volailles et endommagé 4.025 ruches d’abeilles. Des canaux d’irrigation, des puits, du matériel de pompage ainsi que des réseaux des eaux usées ont également été endommagés.Khadija MASMOUDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc