×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2170 Le 13/12/2005 | Partager

. Grippe aviaire: Nouveaux foyers en RoumanieDeux nouveaux foyers de grippe aviaire ont été confirmés lundi 12 décembre dans le département de Buzau, où plusieurs volailles ont été retrouvées mortes ces derniers jours. Les résultats des tests effectués sur ces volailles confirment la présence du virus H5 dans deux villages de la région. Les deux villages, situés à proximité du département de Braila, où cinq foyers de grippe aviaire ont jusqu’ici été découverts, ont été placés en quarantaine, alors que les autorités locales ont ordonné l’abattage de plusieurs centaines de volailles. Les autorités locales ont annoncé la découverte d’un possible nouveau foyer de grippe aviaire dans le département de Braila, où des tests préliminaires effectués sur des volailles retrouvées mortes dans le village de Tataru ont indiqué la présence du virus H5.. UE/Irak: Négociation d’un accord de commerceLa Commission européenne a proposé lundi 12 décembre que l’UE entame des négociations en vue de conclure un accord de commerce et de coopération avec l’Irak en 2006, et confirmé l’ouverture prochaine d’une représentation permanente à Bagdad. Le Conseil des ministres de l’UE devra cependant approuver un mandat de négociation avant que celles-ci puissent effectivement démarrer. La commissaire européenne aux Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner et l’ambassadeur d’Irak en Belgique Mohammed Jawad al-Doreky ont signé un “accord de siège” pour l’emplacement prochain d’une délégation de la Commission européenne à Bagdad. La Commission européenne a déjà accordé à l’Irak un accès préférentiel aux marchés de l’Union et soutient la demande de ce pays d’adhérer à l’OMC, a rappelé de son côté Peter Mandelson, commissaire européen au Commerce.. Croissance: La Turquie se soumet aux règles du FMILe PNB de la Turquie a progressé de 7,3% sur un an au troisième trimestre, soit bien plus que les 5% de croissance qui étaient attendus. Le PIB a pour sa part progressé de 7% au troisième trimestre sur un an. Le PNB turc avait augmenté de 4,3% au premier trimestre et 3,4% au second, tandis que le PIB avait progressé de 4,5% au premier trimestre et de 4,2% au second. La Turquie vise les 5% de croissance pour 2005, d’après les objectifs fixés avec le FMI dans le cadre d’un accord de crédit sur trois ans portant sur près de 10 milliards de dollars signé en mai. Le pays avait enregistré une croissance record de 9,9% l’an dernier. L’accord de crédit remplace un précédent programme de reprise économique sous la tutelle du FMI, qui a aidé la Turquie à se remettre d’une grave récession provoquée par une crise financière en 2001. Le programme du FMI vise aussi à ramener l’inflation chronique, qui a déjà été baissée d’un niveau à deux chiffres à 7,99%, au niveau de celle de l’Union européenne, que la Turquie essaie d’intégrer.. ALE CCG/UE: Ultimes tractationsLe Conseil de coopération du Golfe et l’Union européenne doivent poursuivre la semaine prochaine à Abou Dhabi leurs négociations, après une nouvelle série de pourparlers qui a pris fin samedi 10 décembre à Riyad, sur un accord de libre-échange qu’ils espèrent conclure avant fin 2005. “Des négociateurs du CCG et de l’UE ont examiné pendant trois jours les ultimes obstacles à l’accord de libre-échange”, a déclaré un responsable du CCG ayant requis l’anonymat. Il a refusé de donner des précisions sur le déroulement des négociations à Riyad, ajoutant que les deux parties “devront reprendre leurs discussions la semaine prochaine à Abou Dhabi”. (AFP). Attentats: Le Liban veut faire appel à un tribunal international Le gouvernement libanais envisage de faire appel à un tribunal international pour juger les coupables impliqués dans la série d’attentats visant des personnalités libanaises, dont celui qui a coûté la vie au député chrétien Gebrane Tuéni, a annoncé lundi 12 décembre le ministre libanais de l’Information, Ghazi Aridi.Un Conseil des ministres devait se tenir lundi dans la soirée, à la demande du Premier ministre Fouad Siniora. Il sera précédé par une réunion du Conseil national de sécurité, a précisé le ministre de l’Information. “Nous continuerons à mener la bataille de la liberté, car le Liban est la patrie de la liberté et de la démocratie dans cette région”, a ajouté le ministre.. Retour à Riyad de l’ambassadeur de Libye L’ambassadeur de Libye en Arabie saoudite a affirmé lundi avoir repris ses fonctions à Riyad, près d’un an après une rupture des relations saoudo-libyennes consécutive à des informations sur un projet d’assassinat du prince héritier saoudien d’alors, l’actuel roi Abdallah. “Des contacts ont eu lieu ces dernières semaines et ils ont conduit à un accord sur le retour des ambassadeurs des deux pays”, a déclaré l’ambassadeur libyen, Mohammad Saïd al-Qachat. Riyad avait ordonné le 22 décembre 2004 le rappel de l’ambassadeur saoudien en Libye et l’expulsion de Qachat pour l’implication présumée de Tripoli dans le projet d’assassinat. Pour sa part, l’ambassadeur d’Arabie saoudite en Libye, Mohammad Al-Tasajy, retournera “prochainement” à Tripoli pour reprendre ses fonctions, a ajouté le diplomate libyen, sans préciser de date.. Iran/Israël: Berlin veut une condamnation européenneL’Allemagne va s’efforcer d’obtenir une déclaration commune des chefs d’Etat et de gouvernement européens, jeudi et vendredi 16 décembre à Bruxelles, pour condamner les récents propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad sur Israël, a annoncé lundi 12 décembre le gouvernement allemand. Par ailleurs, le chargé d’affaires iranien a été convoqué lundi au ministère des Affaires étrangères, en l’absence de l’ambassadeur. Le porte-parole adjoint du gouvernement allemand, Thomas Steg, a précisé au cours d’une conférence de presse que Berlin “s’efforce et a le souhait pressant que lors du Conseil européen, les pays européens condamnent dans une déclaration commune” les propos d’Ahmadinejad. . Libération: La crise perdureLes élus du Comité d’entreprise (Sud, CGT) du quotidien Libération occupaient, lundi 12 décembre, les bureaux de la direction générale et du service du personnel situés au siège du quotidien. Dans un communiqué, ils indiquent que «cette action symbolique a pour objectif de souligner l’impasse des négociations actuelles et la faillite du dialogue social à Libération».«Alors qu’elle avait accepté que le principe du volontariat préside aux suppressions d’emplois, la direction a choisi d’ignorer l’engagement qui lui était demandé de ne procéder, in fine, à aucun licenciement». Des affichettes sont placardées sur les murs «Occupation du 5e étage», «Non à la casse», «Zéro licenciement», «Impasse sur les négociations». Devant le bureau du DG, Louis Dreyfus, sont tagués «Défiance» en noir et rouge et «Externalisez la direction». Le personnel de Libération a fait grève 4 jours pour protester contre un plan visant à supprimer 52 postes, dont 14 par externalisation, avant de voter le 25 novembre la reprise du travail.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc