×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1670 Le 25/12/2003 | Partager

. Johnson and Johnson perd un procès Le groupe de pharmacie et de produits d'hygiène américain Johnson and Johnson a perdu une bataille juridique de six ans contre un fabricant chinois de serviettes hygiéniques, a rapporté hier mercredi l'agence Chine nouvelle. La société américaine accusait l'entreprise Kangfuya, basée dans la province du Zhejiang (est) et propriétaire de la marque Careful, d'avoir imité le design de sa marque Carefree. Le tribunal populaire intermédiaire numéro un de Pékin a toutefois considéré que Careful et Carefree étaient suffisamment différents au niveau “de la prononciation et du sens” et affirmé le droit pour la société chinoise à continuer d'utiliser sa marque déposée. . Rhodia boucle un accord avec ses créanciers Rhodia a annoncé être parvenu à un accord avec ses 23 banques créancières pour refinancer sa dette de plus de deux milliards d'euros, première étape du “plan de sauvetage” du groupe français de chimie de spécialités qui subit des pertes récurrentes depuis deux ans. Cet accord prévoit le maintien d'une ligne de crédit existante de 970 millions d'euros jusqu'au 30 juin 2004, qui sera suivie d'une nouvelle ligne de crédit de 758 millions d'euros, et d'une augmentation de capital de 300 millions d'euros au premier semestre 2004. Cet accord constitue le premier volet du “plan de sauvetage” de Rhodia qui doit, en contrepartie, céder 700 millions d'euros d'actifs d'ici fin 2004. . Emission de CO2 L'industrie automobile rejette les objectifs de réduction d'émissions de dioxyde de carbone (C02) souhaités par la Commission européenne à l'horizon 2012. Ce qui laisse présager de difficiles négociations l'année prochaine. Bruxelles et les constructeurs européens, coréens et japonais doivent réexaminer en 2004 les accords volontaires qu'ils ont conclus il y a cinq ans. Lesquels prévoyaient de réduire l'émission moyenne de CO2 pour les voitures particulières neuves à 140 grammes par kilomètre parcouru, en 2008 pour les Européens et en 2009 pour les Coréens et les Japonais. La Commission estime, d'après des chiffres intermédiaires, que ces accords seront respectés et souhaiterait les renouveler en vue d'atteindre le chiffre de 120 grammes en 2012. . Vache folle: Pas de restrictions supplémentairesL'Union européenne «surveille de près la situation» après l'annonce de la détection d'un premier cas suspect de vache folle aux Etats-Unis. Cependant, elle n'envisage pas de nouvelles restrictions de ses importations déjà réduites de viande bovine américaine, selon Bruxelles. «L'UE applique déjà depuis un certain temps des restrictions aux importations américaines. Les Etats-Unis ont été classés «pays à risque» à l'époque de la crise de la vache folle au Royaume-Uni (Ndlr, 1996)», a expliqué à l'AFP une porte-parole de la Commission européenne, Antonia Mochan. «Si on ajoute le fait que, pour des raisons complètement différentes, il y a aussi des restrictions assez importantes à l'importation de viande bovine américaine à cause de la question des hormones, l'UE ne prévoit aucune mesure additionnelle à ce stade», a-t-elle indiqué. «Mais bien sûr, nous surveillons de près la situation», a ajouté la porte-parole. . Amélioration du moral des industriels français La conjoncture dans l'industrie française a continué de s'améliorer en décembre, l'indicateur du climat des affaires ayant gagné 2 points à 102 points par rapport à novembre, traduisant “une amélioration progressive du climat général”, a indiqué l'Insee hier mercredi.“Les chefs d'entreprise interrogés en décembre 2003 confirment une appréciation favorable sur l'orientation de la conjoncture industrielle. L'indicateur synthétique reste proche de sa moyenne de long terme”, explique l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).“La remontée des perspectives générales de production se poursuit, traduisant une amélioration progressive du climat général”, ajoute-t-il.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc