×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3252 Le 12/04/2010 | Partager

. Dubaï: S&P abaisse la notation de deux compagniesL’agence de notation financière Standard dans Poor’s a annoncé jeudi dernier, dans un communiqué, avoir abaissé la note de deux importantes compagnies de l’émirat de Dubaï. L’agence a abaissé d’un point la note de DP World, un important opérateur de ports à travers le monde, une filiale du groupe Dubai World, affecté par un problème de dettes. Elle a abaissé d’un même niveau la note du géant immobilier Emaar, qui a la plus haute tour du monde Burj Khalifa, et placé les deux entités sous observation avec perspective négative. «L’abaissement de la notation reflète un profil financier en 2009 moins bon qu’espéré», a notamment souligné l’agence dans son communiqué. . Les banques US ont embelli leurs comptesLes grosses banques américaines ont embelli leurs comptes lors des cinq derniers trimestres en travestissant leur dette, a affirmé vendredi dernier le Wall Street Journal, qui cite des données de la Réserve fédérale de New York, bras financier de la banque centrale américaine (Fed). Le gotha des établissements financiers de Wall Street (Goldman Sachs, Morgan Stanley, JP Morgan Chase, Bank of America, Citigroup) et treize autre banques ont chacune «sous-estimé le niveau de leur dette à court terme (...) en la réduisant comptablement d’au moins 42% à la fin des cinq derniers trimestres», rapporte la presse. Concrètement, les banques ont d’abord gonflé intentionnellement les chiffres de leur dette en milieu de trimestre, pour ensuite produire à la fin des chiffres beaucoup plus bas, ce qui donne l’impression que les banques sont parvenues à réduire le poids de cette dette.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc