×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3250 Le 08/04/2010 | Partager

. Accusations de cartel dans le minerai de ferLa Commission européenne va examiner une lettre du 1er fournisseur mondial de minerai de fer, le brésilien Vale, qui tente d’allumer un contre-feu face à des accusations d’augmentations de prix abusives lancées par les sidérurgistes.Le groupe brésilien avait lui-même annoncé dans un communiqué avoir écrit à Bruxelles pour se défendre contre des «allégations d’Eurofer», l’association des sidérurgistes européens. Cette derniere l’accuse de s’être illégalement concerté avec ses 2 grands concurrents anglo-australiens Rio Tinto et BHP Billiton pour augmenter massivement les prix du minerai de fer.Vale a riposté en accusant à son tour les membres d’Eurofer de pratiques anticoncurrentielles, selon son communiqué.. Grèce: Les experts du FMI entament leur mission Une équipe du FMI a entamé hier Mercredi à Athènes une mission de 2 semaines, alors que se sont ravivées les inquiétudes sur la capacité de la Grèce à payer son énorme dette. Un porte-parole du FMI avait indiqué mardi dernier que ces experts devaient «apporter leur assistance technique dans le domaine budgétaire, en particulier pour améliorer l’administration fiscale et la gestion des finances publiques».Toutefois, la possibilité de recourir à un prêt de l’institution internationale est envisagée depuis un accord le 25 mars entre les 2 premières économies de la zone euro, la France et l’Allemagne.. Les immigrés musulmans se sentent bien en EspagneLes immigrés musulmans en Espagne, qui représentent 767.000 personnes sur une population de 45 millions d'habitants, se sentent plutôt bien dans ce pays, même si 27% d'entre eux sont actuellement au chômage, selon un rapport gouvernemental publié hier. Ce document a été publié à l'issue d'une enquête annuelle effectuée auprès de 2.000 immigrés musulmans en Espagne. Ces derniers, essentiellement d'origine marocaine, affirment à 70% se sentir «bien ou très bien» en Espagne et se disent à 81% «bien adaptés à la vie et aux coutumes espagnoles». En outre 84% indiquent ne pas avoir rencontré d'obstacles pour pratiquer leur religion et 94% se déclarent opposés à toute «violence» pour répandre ou défendre des croyances religieuses.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc