×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Seconde séance dans le rouge

Par L'Economiste | Edition N°:3246 Le 02/04/2010 | Partager

Seconde séance dans la zone négative. L’effet de l’annonce de la fusion ONA-SNI n’aura duré que 2 jours. A la clôture de la séance du jeudi, le baromètre de toutes les valeurs se détériore de 0,71% à 11.337,93 points. Pour sa part, l’indicateur des valeurs les plus liquides recule de 0,75% à 9.224,22 points. En conséquence, leurs performances annuelles sont ramenées à 8,56% pour le Masi et 8,98% pour le Madex. Dans la foulée, la capitalisation se réduit de 3 milliards pour se fixer à 557 milliards de DH. Côté variations, la séance a connu une réservation à la hausse (Berliet) et 2 réservations à la baisse (Med Paper et Réalisations Mécaniques). Celle-ci consacre, tout de même Timar et Berliet en tête du palmarès des plus fortes hausses. Les deux titres se bonifient de 6% à 287,25 DH et 254,40 DH, soit respectivement 16,25 et 14,40 DH de plus que son cours de la veille. Loin derrière, Diac Salaf gagne 3,58% à 134,40 DH. Dans de moindres proportions, Ciments du Maroc avance de 2,70% à 1.790 DH. IB Maroc ferme la marche avec une progression de 2,44% à 418 DH.A l’inverse, au niveau des plus fortes contre-performances Fertima prend la tête du classement. Le titre se détériore de 6% à 221,85 DH. Non loin derrière, Med Paper enregistre une régression de 5,98% à 83,04 DH. Troisième Réalisations Mécaniques clôture dans les mêmes proportions (5,94%) à 507 DH. Chérifienne d’Engrais termine également en régression de 4,51% à 288,20 DH. Addoha, fait légèrement mieux, avec un recul de 4,42% à 108 DH. Au niveau de la physionomie, le marché a traité 52 valeurs parmi lesquelles 18 sont en hausse, 31 en recul et 3 stagnent. Dans ces conditions, le flux transactionnel global réalisé sur le marché de détail se réduit à 256 millions de DH. Toutefois, le marché de blocs a connu des opérations portants sur des obligations pour un total de 918 millions de DH. La valeur à la une est incontestablement IAM avec un volume de 54 millions de DH. Elle est suivie d’Addoha (34 millions de DH) et CGI (27 millions de DH). A noter que les titres Centrale Laitière, SNI, ONA, Cosumar, et Lesieur sont toujours suspendues. M. A. B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc