×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Le volume se rétrécit

Par L'Economiste | Edition N°:3253 Le 13/04/2010 | Partager

Après la séance négative de vendredi dernier, la Bourse se relance lors de la journée d’hier. A la clôture, le baromètre de toutes les valeurs progresse de 0,42% à 11.441,62 points. Pour sa part, l’indicateur des valeurs les plus liquides avance de 0,41% à 9.333,88 points. En conséquence, leurs performances annuelles sont portées à 9,55% pour le Masi et 10,27% pour le Madex. Dans la foulée, la capitalisation s’élargit de 2,5 milliards de DH pour se hisser à 562,5 milliards de DH. Côté variations, les petites capi sont à l’honneur exception faite de la BCP et de BMCI. Toujours est-il, la séance n’a connu ni réservation à la hausse ni à la baisse. Toutefois deux valeurs frôlent la réservation à la hausse. Il s’agit de Branoma et Chérifienne d’Engrais qui se bonifient respectivement de 6% à 2.756 DH et 5,98% à 313,70, soit 156 et 17,70 DH de plus que leurs cours de la veille. Dans de moindres proportions, BCP gage 4,20% à 298 DH. Non loin derrière, Lesieur Cristal s’améliore de 4,12% à 1.239 DH. Berliet ferme la marche avec une progression de 3,22% à 329,80 DH. A l’inverse, BMCI prend la tête du classement des plus fortes contre-performances. Le titre se détériore de 2,71% à 935 DH. Loin derrière, Distrisoft enregistre une régression de 1,79% à 660 DH. Troisième Ciments du Maroc, qui a présenté ses résultats annuels hier, clôture dans les mêmes proportions (1,73%) à 1.817 DH, soit 32 DH de moins que son cours de la veille. Delta Holding fait mieux avec un repli de 1,63% à 83,50 DH. Enfin Diac Salaf se déprécie de 1,50% à 131 DH. Au niveau de la physionomie, le marché a traité 54 valeurs parmi lesquelles 28 en hausse, 18 en recul et 8 stagnent. En revanche, le flux transactionnel global retrouve de faibles niveaux. D’ailleurs, le volume enregistré sur le marché central dépasse à peine 196,6 millions de DH dont 2 millions d’obligations. Légèrement mieux pour le marché de blocs qui a drainé un volume de 243 millions de DH exclusivement sur des obligations. Par ailleurs, la valeur à la une est incontestablement Attijariwafa bank avec un volume de 55 millions de DH. Elle est suivie d’Itissalat Al-Maghrib (33 millions de DH) et BCP (28 millions de DH). M. A. B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc