×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Armement: Le britannique BAE Systems N°1 mondial

Par L'Economiste | Edition N°:3254 Le 14/04/2010 | Partager

. Suivi par Lockheed Martin et Boeing. Le chiffre d’affaires du secteur en hausse de 11% sur un anLE groupe britannique de défense BAE Systems est devenu le plus grand fabricant d’armement au monde, un titre revenant pour la première fois à un groupe non américain, selon un rapport publié lundi dernier.En 2008, la firme britannique a ravi la première place à l’américain Boeing, selon un classement mondial (hors Chine) des 100 principaux fabricants d’armes établi par l’Institut international de recherche pour la paix (Sipri), «think tank» de référence en matière d’armement basé à Stock-holm.«La raison principale pour laquelle BAE est devenu le premier fabricant d’armes au monde en 2008 est la hausse de ses ventes aux Etats-Unis, qui ont compensé des baisses ailleurs, notamment au Royaume-Uni», souligne le Sipri.Leader du classement un an auparavant, Boeing, avec 29,2 milliards de dollars (21,6 milliards d’euros) de ventes d’armes, rétrograde à la troisième place, derrière BAE Systems (32,4 milliards de dollars) et son compatriote Lockheed Martin (29,9 milliards).Suivent trois groupes américains, Northrup Grumman, General Dynamics et Raytheon, qui devancent l’européen EADS, 7e. L’italien Finmeccanica est 8e, le français Thales 10e, tandis que le premier groupe russe, Almaz-Antei, est 18e.En 2008, les 100 plus grands groupes de défense au monde ont réalisé un chiffre d’affaires dans l’armement de 385 milliards de dollars (285 milliards d’euros), en hausse de 11% sur un an, selon le Sipri.«Pour mettre ces chiffres en perspective, l’aide totale au développement des pays de l’OCDE était de 120 milliards de dollars en 2008», écrit-il.L’institut souligne également que les ventes d’armes du seul Lockheed Martin dépassent de 4 milliards le montant de l’aide américaine au développement et que celles de BAE sont supérieures aux PIB de 105 pays dans le monde.Le classement du Sipri permet de mettre en exergue les principaux groupes pour les seules ventes d’armes, de nombreux groupes de défense ayant d’autres activités civiles dans leur chiffre d’affaires.Contrairement à Boeing et Lockheed, qui réalisent respectivement 48% et 70% de leur chiffre d’affaires dans l’armement, les armes représentent la quasi-totalité (95%) des ventes de BAE Systems, selon l’institut.Né en 1999 de la fusion de Marconi et British Aerospace, BAE Systems, qui compte parmi ses produits-phares l’avion de combat Eurofighter, le char Bradley ou encore le sous-marin nucléaire Astute, réalise 59% de son chiffre d’affaires aux Etats-Unis.M. Az.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc