×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Afghanistan: Les talibans en position de force

Par L'Economiste | Edition N°:3294 Le 09/06/2010 | Partager

. 13 soldats des forces internationales tués en 2 jours. Un total de 248 depuis le début 2010 LA mort de 13 soldats des forces internationales en deux jours en Afghanistan souligne le défi auquel est confronté le gouvernement qui tente d’ouvrir le dialogue avec les talibans au moment où ces derniers apparaissent en position de force.Lundi dernier, la journée la plus meurtrière pour les militaires étrangers depuis près de deux ans, sept Américains, deux Australiens et un Français ont été tués dans des affrontements et dans l’explosion de bombes artisanales, l’arme de prédilection des insurgés, dans le sud et l’est.Et hier mardi, deux autres soldats de l’Otan ont été tués par un engin explosif dans le sud, et un Britannique a péri dans des combats dans la province du Helmand.Ces derniers mois, un à deux militaires des forces de l’Otan meurent, en moyenne, chaque jour en Afghanistan.L’augmentation des pertes n’est pas une surprise. L’Otan, le commandement américain en tête, l’avait prévue. En envoyant 30.000 soldats américains en renfort pour faire passer à 150.000 durant l’été le nombre de soldats étrangers déployés en Afghanistan, les Occidentaux s’attendaient à une hausse automatique et «statistique» des pertes.Par ailleurs, et alors que les forces de l’Otan, notamment les Américains, se dotaient de véhicules de plus en plus blindés, les insurgés ont commencé à multiplier les bombes indétectables (faites en bois ou en plastique), tout en augmentant la puissance des engins explosifs.Selon les chiffres du site internet indépendant icasualties.org, 248 soldats des forces internationales ont péri dans le pays depuis le 1er janvier 2010, dont près des deux tiers (154) étaient Américains.Les nouveaux décès sont intervenus alors que les forces de l’Otan sont engagées, depuis plusieurs semaines, dans une offensive à Kandahar, le berceau des talibans, qui doit culminer cette été.L’armée américaine, qui a vu le nombre de ses soldats disparus doubler en 2009, s’attend à une résistance âpre des talibans à Kandahar où elle est engagée aux côtés des Canadiens et des forces afghanes.En réponse, les talibans avaient annoncé à la mi-mai le lancement d’une série d’opérations de «djihad» - attaques, attentats et assassinats - visant les forces de l’Otan et, plus généralement, les étrangers présents dans le pays.Ces opérations viseront notamment «les envahisseurs américains», les forces de l’Otan, «les espions se faisant passer pour des diplomates étrangers», «les larbins de l’administration Karzaï», les sociétés privées de sécurité, les sociétés étrangères de construction et «tous les soutiens des envahisseurs étrangers», avaient prévenu les talibans.M.Az

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc