×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès-Meknès: Qui sera le nouveau président?

Par L'Economiste | Edition N°:4604 Le 09/09/2015 | Partager
Laenser, Ouzzine et Chabat officieusement candidats
Tractations, communiqués et communiqués interposés… la bataille des partis

La course à la présidence de la nouvelle région Fès-Meknès se durcit. Quatre jours après le scrutin du 4 septembre, aucun élu n’a encore déposé officiellement sa candidature pour briguer ce poste. Majoritaire avec 22 sièges (sur 69), le Parti de la justice et développement (PJD) qui a décroché, haut la main, la mairie de Fès, est appelé à réconforter ses alliés dans la coalition gouvernementale. Toutefois, ses tractations avec les autres partis de la majorité n’ont encore rien donné.
A l’heure où nous mettions sous presse, le PJD a publié un communiqué dans lequel il n’exclut pas une coordination avec les partis nationalistes. Il en est de même pour le Rassemblement national des indépendants (RNI) qui a pris la même position la veille. Ces décisions favorisent la liberté des partis dans le choix de leurs alliés dans la majorité comme dans l’opposition. L’effet «Dominator» du PJD pourrait ainsi s’effriter au risque d’une frustration chez les électeurs.
Dans cette logique, hormis les conseils communaux et régionaux où un parti a remporté la majorité absolue, les autres conseils pourraient bien aboutir à des surprises. C’est le cas par exemple de la région de Fès-Meknès, où les coalitions entre majorité et opposition sont possibles. Le premier candidat à vouloir présider aux destinées de cette région n’est autre que l’actuel ministre des Sports et également SG du Mouvement Populaire (MP), Mohand Laenser. Pour se présenter officiellement à ces élections, il devra d’abord présenter sa démission du gouvernement. Pour rappel, Laenser avait déjà présidé aux destinées de la région de Fès-Boulemane. Selon lui, «la nouvelle région englobe désormais 9 provinces et dispose d’une grande diversité culturelle, économique, touristique, environnementale et politique». «D’où la nécessité de réfléchir globalement sur ses problématiques pour dégager des solutions en faveur des zones rurales avoisinantes afin de juguler le phénomène de l’exode non productif», affirme-t-il.
Du côté de l’Istiqlal, Hamid Chabat,  après sa défaite à Fès, négociera certainement son retour pour sauver son image et calmer les militants en ébullition depuis vendredi. Avec 15 sièges en poche, le SG du PI compterait sur son alliance avec tous les autres partis. Signalons enfin que le PAM a remporté 9 sièges régionaux. Pareil pour le MP, 5 pour l’USFP, et 2 pour l’UC. Le RNI et le PPS ont respectivement 6 et 1 siège. Il ne faut pas exclure les élus qui pourraient changer de position (et de parti) à la dernière minute… En tout cas, les candidatures seront connues ce mercredi. Pour sa part, l’élection du futur président pourrait se décider dans un délai de 15 jours après le scrutin du 4 septembre (avant le 19 septembre).

Ouzzine propulsé par Halima El Assali

Le SG du MP devra convaincre l’autre haraki de ne pas le concurrencer. Il s’agit de l’ex-ministre des Sports, Mohamed Ouzzine, dont la candidature est vivement défendue par Halima El Assali. La dame forte du MP est prête à tout pour appuyer son gendre quoique ce dernier n’a pas pu être élu dans son «ex-fief», en l’occurrence la petite commune de Oued Ifrane.

De notre correspodant,
Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc