×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Ukraine: Moscou dame le pion à Bruxelles

Par L'Economiste | Edition N°:4178 Le 24/12/2013 | Partager
L’opposition pro-européenne s’essouffle, minée par la baisse du prix du gaz
Le président ukrainien attendu en Russie pour discuter les accords douaniers

Les barricades placées par l’opposition place Maïdan sont toujours là, mais les manifestants se font moins nombreux. Dans le lot des «déserteurs», il faut compter ceux que Moscou a convaincus, et ceux qui se sont sentis trahis par Bruxelles

AUSSITÔT dit, aussitôt fait. L’Ukraine doit recevoir dès aujourd’hui, mardi 24 décembre, soit exactement une semaine après la signature des accords économiques controversés avec Moscou, 3 milliards de dollars. En effet, le ministre des Finances russe a annoncé hier le transfert définitif de la première tranche des 15 milliards de dollars promis pour oxygéner l’économie kiévienne asphyxiée par une crise majeure. Pour rappel, les accords russo-ukrainiens prévoient aussi une baisse de 30% des prix du gaz exporté à Kiev.
Autant de «bonnes nouvelles» qui coupent l’herbe sous les pieds de la contestation pro-européenne place Maïdan, qdont la capacité à mobiliser les foules a considérablement diminué dimanche dernier. Si elle a pu rassembler quelque 40.000  personnes (selon les estimations des médias étrangers), ce chiffre reste sans commune mesure avec les centaines de milliers de manifestants qui ont occupé la place les trois derniers dimanches. Même l’annonce d’un nouveau déplacement du président Viktor Ianoukovitch à Moscou pour participer à un sommet sur les «structures d’intégration eurasiatique» n’a pas réussi à soulever l’opinion publique. Pourtant, cela signifie très clairement que l’adhésion de l’Ukraine à l’union douanière des ex-pays de l’URSS, organisée par la Russie, point de départ de la contestation à Kiev, est plus que jamais d’actualité.
La baisse du prix du gaz a donc eu l’impact escompté auprès des populations, et l’opposition sait désormais qu’elle ne peut plus faire de la russophobie un slogan fédérateur. D’autant plus que le talon d’Achille de l’offre d’adhésion européenne portait sur les conditions imposées par le FMI, qui auraient entraîné la hausse de la facture de gaz chez les ménages. Les médias ukrainiens constataient aussi la «stagnation à Maïdan», soulignant que les leaders de l’opposition ne semblaient pas savoir «comment sortir de ce gigantesque bouchon dans le centre-ville sans perdre la face». L’éditorialiste Oles Bouzina leur reproche de ne pas avoir eu «le courage de prendre le pouvoir» lorsque la contestation était à son comble. Le journal Segodnia, proche du pouvoir, attire pour sa part l’attention du chef d’Etat sur l’existence d’un «Maïdan caché», constitué d’oligarques qui voient d’un mauvais œil la montée en puissance du clan d’Ianoukovitch.
L’opposition ne semble pas vouloir s’arrêter là. Le boxeur Vitali Klitshko, leader de l’opposition, compte fêter le nouvel an et le Noël orthodoxe (le 7 janvier) sur la place, avec ses compagnons. Objectif: obtenir l’organisation d’élections présidentielles anticipées, auxquelles il souhaite se porter candidat.
D’ailleurs, l’opposition a annoncé pendant la manifestation du dimanche dernier la création du «Mouvement populaire Maïdan» qui veut s’opposer à la «corruption» et au «retour au passé» soviétique. Une annonce accueillie avec beaucoup de scepticisme par la presse locale, qui raillait hier, lundi 23 décembre, un mouvement «qui sera dirigé par 37 personnes et dont l’objectif n’est rien de moins que de changer la Constitution, réformer la police et adopter un nouveau code fiscal».


Rime AIT EL HAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc