×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Actu Injaz Al Maghrib
Carton plein auprès des entreprises

Par L'Economiste | Edition N°:4178 Le 24/12/2013 | Partager
10 nouveaux membres et +50% de financements en 2012-2013
72.000 jeunes seront formés dans les 3 ans à venir
L’impact scientifique de l’association sera mesuré sur 6 ans

Source: Injaz Al Maghrib

Grâce à ses nouveaux partenariats, l’association a pu augmenter le nombre de ses bénéficiaires de 16% en 2012-2013. Mais cette année, elle compte passer à +56%.

Le concept de Injaz Al Maghrib séduit. L’association, membre du Junior Achievement Worldwide, une ONG mondiale leader en matière de promotion de l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes, a accueilli en 2012-2013 une dizaine de nouveaux membres. Quelque 75 entreprises et institutions l’accompagnent aujourd’hui. «Nos financements ont également grimpé de 50%», relève M’Hammed Abbad Andaloussi, président. L’association, créée en 2007, a également augmenté le nombre d’heures de formation de 36% sur un an, et lancé deux nouvelles sections à Khouribga et El Jadida.  Injaz Al Maghrib s’apprête à monter en puissance. Pour cette année 2013-2014, près de 10.153 jeunes seront formés. «Cela représente 56% de plus que l’an passé et près de 50% des effectifs formés depuis 2008», précise Andaloussi. Sur les trois années à venir, environ 72.000 jeunes seront formés dans 11 villes. Le nombre de conseillers-encadrants (DG, PDG, hauts cadres), lui, passera de 500 à 1.500. Un pari tout à fait jouable, vu le succès que l’association rencontre auprès des entreprises.
Injaz Al Maghrib se fera, par ailleurs, accompagner par la fondation suisse pour l’éducation, Drosos, afin de déployer ses programmes à Marrakech et Agadir, sur les 4 ans à venir, à partir de septembre prochain. Drosos se chargera aussi d’engager un cabinet d’études international en vue de mesurer l’impact scientifique des formations de Injaz Al Maghrib sur une période de 6 ans. Et ce n’est pas tout, l’association offrira de nouvelles perspectives à ses jeunes. Grâce au programme «Smart Start», qui vient de démarrer en partenariat avec Attijari Finances Corp, les apprentis entrepreneurs pourront aller plus loin dans leur aventure entrepreneuriale. Plus question de liquider les entreprises créées en fin d’études. Une vingtaine de mentors d’Attijari Finance Corp vont coacher 39 jeunes porteurs de projets pendant 6 mois, à raison de 2 heures par semaine, à Casablanca, Rabat et El Jadida, dans le but de faire vivre leur société. Démarches administratives, dépôt de brevets, développement personnel, réseautage, … plusieurs volets seront couverts.
En 2013, Injaz Al Maghrib a reçu plusieurs distinctions, dont le Prix de l’entrepreneuriat 2013 de la Fondation MetLife et Junior Achievement pour le programme Bourse en action, développé avec la Bourse des valeurs de Casablanca.
Ahlam NAZIH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc