×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Agadir prête pour la Coupe du monde des clubs

Par L'Economiste | Edition N°:4164 Le 04/12/2013 | Partager
Mobilisation des institutionnels et élus pour accueillir l’événement
Plus de 400 journalistes attendus
Pas de grande affluence des supporters pour l’heure au niveau des réservations dans les hôtels

La capitale du Souss brille de mille feux chaque soir depuis quelques jours. En effet, la cité s’est parée de ses plus beaux atours pour accueillir la Coupe du monde des clubs de football du 11 au 21 décembre. Décorations luminaires tout au long des principales avenues, rafraîchissement des couleurs des trottoirs, mise à niveau de la cité, Agadir se fait chaque jour de plus en plus belle pour abriter cette grande fête du football. Les autorités locales, les élus et les professionnels du tourisme, notamment, multiplient les réunions pour réussir ce grand rendez-vous. Ce sont une dizaine de commissions qui ont été mises en place pour pourvoir à toute la logistique nécessaire. Accueil, animation, hygiène hébergement, transport, espaces verts, médical et sanitaire, sécurité, grands travaux… tous les aspects de l’organisation de l’événement sont abordés et pris en charge. Ce sont en fait une centaine de personnes qui travaillent d’arrache- pied et multiplient les réunions depuis plusieurs jours. Le tout sous la houlette du wali de la région et du maire de la ville.  Selon un institutionnel, tout est pensé pour réussir l’événement.

Le nouveau stade d’Agadir se prépare à

entrer dans l’histoire du football. Au-delà,

la manifestation est une occasion pour

promouvoir la destination à travers le monde

Côté sanitaire, les cliniques et les hôpitaux de la ville sont mis à contribution. Un hélicoptère est aussi affrété et prêt à décoller en cas d’urgence. Sur le plan sécurité, 5.000 agents des forces de l’ordre vont être déployés à travers la station balnéaire tout au long de la manifestation. Au niveau du transport, un accord a été conclu avec la société Alsa pour transporter les supporters munis de leur billet au stade. Le lieu de départ est fixé à la place Al Amal. La place Bijaouane est réservée pour sa part pour accueillir une fun zone et un complexe artisanal. Pour le moment, un énorme chapiteau est mis en place. L’intérêt de tous pour cette manifestation s’explique bien sûr par l’importance des retombées en termes d’image que peut générer la rencontre et la capacité de la ville à accueillir un événement d’une telle envergure. C’est en effet l’occasion de montrer les potentialités de la destination à travers les différents canaux médiatiques qui vont couvrir la manifestation. Plus de 400 journalistes sont attendus. A ceci s’ajoutent les joueurs des équipes participantes et leurs accompagnateurs ainsi que les représentants de la FIFA et ceux de la Fédération marocaine de football. Tout cela représente beaucoup de monde au total, probablement près de 2.000 personnes.  Mais pas assez pour remplir tous les hôtels où les réservations des supporters se font encore attendre.

De notre correspondante, Malika ALAMI    

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc