×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4018 Le 25/04/2013 | Partager

• CHU-Fès/oncologie: L’expérience marocaine séduit le Gabon 
La princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitements des cancers, a visité le 23 avril dernier l’hôpital d’oncologie du Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès en compagnie de Sylvia Bongo, première Dame de la République gabonaise et présidente de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille. Un évènement qui s’est concrétisé par un partenariat entre les deux pays visant avant tout l’échange d’expertise dans ce domaine médical. Une collaboration qui permettra au Gabon de bénéficier de l’expérience marocaine à  travers la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitements des cancers et de mettre ainsi en œuvre une véritable stratégie nationale en matière de lutte contre le cancer. Parallèlement à cet accord s’est déroulée à Marrakech la conférence internationale sur le contrôle du cancer au Moyen Orient et en Afrique qui a été marquée par la présence de près de 300 participants de haut niveau originaires de 25 pays. Fondé sur la base d’un investissement de pas moins de 190 millions de DH, l’hôpital d’oncologie du Centre hospitalier universitaire Hassan II de Fès prend en charge les patients cancéreux  à travers entre autres des chimiothérapies et des hormonothérapies.

• Appel d’offres infructueux pour le pont à hauban
Les travaux d’aménagement du carrefour Sidi Maârouf, plus connu sous le nom de Marjane, à Casablanca ne sont pas pour aujourd’hui. Il faudra attendre que le marché soit attribué pour démarrer le chantier. Le Conseil de la ville vient de lancer un 2e appel d’offres. Le premier ayant été infructueux. Selon le maire, Mohamed Sajid, «l’offre financière dépassait largement le budget fixé initialement, soit environ 600 millions de DH». Le projet consiste, entre autres, à construire un viaduc de type pont à haubans dans le sens Casablanca-Marrakech et inversement.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc