×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Essai automobile
Audi Driving Experience
Une autre manière de conduire

Par L'Economiste | Edition N°:3934 Le 21/12/2012 | Partager
Un stage pro organisé par la CAC à Marrakech
Les plus grands modèles étaient de sortie

A l’occasion de l’Audi Driving Experience, les plus prestigieux modèles de la marque (A6, A7, A8, S6, S7 et S8) étaient de sortie, à l’exception de la R8, dans le non moins prestigieux circuit Moulay Al Hassan à Marrakech

C’EST autour de sa toute nouvelle Audi A3, que la Centrale Automobile Chérifienne (CAC), importateur exclusif de la marque, a convié ses plus fidèles clients et la presse à une expérience de conduite inédite, l’Audi Driving Experience, le week-end dernier. A cette occasion, les plus prestigieux modèles de la marque (A6, A7, A8, S6, S7 et S8) étaient de sortie, exception faite de la R8, dans le non moins prestigieux circuit Moulay Al Hassan à Marrakech.
En l’espace d’une demi-journée ponctuée d’essais dynamiques, de présentations techniques et de collations, les convives ont pu tester les limites des modèles. A ce titre, le système Quattro est surprenant d’efficacité. En dépit de la puissance des modèles testés, cette technologie de la marque aux anneaux permet de maintenir les trajectoires et ce même dans les conditions les plus difficiles.
Au programme de ce stage de pilotage pas comme les autres, trois exercices de conduite des plus importants. Tout commence par un atelier technique de présentation des ateliers de conduite ainsi que des spécificités des véhicules.
Après ce briefing, place à la partie pratique. L’occasion de réaliser les premiers tours de roues à bord des Audi avec comme premier atelier le freinage d’urgence. Le principe est d’effectuer un départ arrêté pied au plancher sur une distance de plus de 100 mètres avant d’écraser la pédale de frein comme en cas d’urgence. L’objectif est de tester l’efficacité du système de freinage dans des conditions extrêmes. Le résultat est le moins que l’on puisse dire «surprenant». A6, A7 et Q5 étaient les modèles dédiés à cet atelier.
Plus dynamique, le second atelier a été consacré à l’évitement sans freinage. L’objectif de l’exercice est d’éviter, sur une distance de 100 mètres en départ arrêté, des obstacles en exerçant de légers coups de volant. Cet exercice a ainsi permis de s’assurer de la stabilité et du dynamisme des modèles (A6 et A8).  
Encore plus dynamique, le troisième atelier donne la part belle à la stabilité du système Quattro sur les modèles sportifs de la marque (S6, S7 et S8). Ce slalom ponctué de plusieurs phases d’accélération et de freinage a permis de se faire une idée de l’efficacité de ces modèles sportifs. Ces derniers développent entre 420 et 520 chevaux, le tout avec une tenue de route exceptionnelle. Le bruit des moteurs procure une sensation particulière pour les adeptes. 
A l’issue de la journée, les convives sont repartis avec leurs diplômes de participation et de technique de conduite. Dommage qu’ils n’aient pas eu l’occasion d’essayer la nouvelle A3 trois portes qui n’avait pas encore été homologuée pour les essais. Cependant, elle est déjà disponible à la commercialisation avec un prix d’entrée de 284.000 DH.


M. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc