×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Settat/Indh: Premiers résultats sur le terrain

Par L'Economiste | Edition N°:3934 Le 21/12/2012 | Partager

Le comité provincial de développement humain de la province de Settat a validé depuis 2005, année du lancement de l'Initiative nationale de développement humain 296 projets dans le cadre des 4 programmes. Le coût global de ces projets s'élève à 286 millions de DH dont 147 millions émanent de l'INDH, au profit de plus 91.000 bénéficiaires directs. L'INDH dépense environ 3.000DH par bénéficiaire pour l'extraire de la pauvreté, assurer sa scolarisation, l'inclure socialement, lui assurer les soins de santé ou même lui garantir un revenu stable à vie. Pour lutter contre l'exclusion sociale en milieu urbain, 30 projets (46 millions de DH) ont été lancés à travers la restructuration des quartiers et leur équipement. Le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural a fait, quant à lui, l'objet de 69 projets (31 millions de DH), destinés essentiellement au renforcement des infrastructures pour le désenclavement des populations, à celui des capacités de la femme rurale et à la généralisation de l'enseignement préscolaire. Envisagée aussi, la formation de plus de 120 éducateurs a été conclue avec l'Académie régionale de l'éducation et la formation et l'ADS. De son côté, la Province de Settat a lancé 150 projets pour un montant global de 116 millions de DH (dont 65 de l’INDH) dans différents secteurs. 37 Dar taliba et talib ont été construites. D’autres projets ont concerné la réhabilitation des écoles, l'aménagement de terrains, la construction de logements communautaires ou encore la distribution de vélos et vélomoteurs au profit des élèves et enseignants.
Quant au secteur de la Santé et en partenariat avec le ministère de tutelle, plusieurs projets dans le cadre des Objectifs du Millénaire ont été mis en route. Il s’agit d’un SAMU obstétrical couplé à un programme de sensibilisation sur la santé maternelle et infantile (pour 13 millions de DH) et ayant pour objectif de réduire de 80% la mortalité maternelle due à l'accouchement et celle des enfants de moins de 5 ans. Un centre et une unité mobile de diagnostic et de lutte contre la tuberculose pour un coût de 3,2 millions de DH ont été mis en place. La femme rurale et les femmes en situation difficile ne sont pas oubliées. Des projets pour les rendre autonomes économiquement ont été lancés pour  12 millions de DH.
Par ailleurs, 47 projets, financés à hauteur de 93 millions de DH sont destinés à mettre en place des centres d'accueil et d'orientation au profit des catégories précaires: vieillards, femmes en situation difficile, ex-détenus, enfants en situation de précarité, personnes handicapées...

 

De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc