×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Mise à niveau des PME
Le legs d’Euro Maroc Entreprise

Par L'Economiste | Edition N°:1856 Le 17/09/2004 | Partager

. Il introduit une nouvelle approche dans l’assistance. Malgré le retard, des réalisations concrètes à son actif. Le projet «Modernisation des PME» prend le relaisLe projet «Modernisation des PME-Meda II» prend la relève du programme Euro Maroc Entreprise (EME). Ce dernier est arrivé à son terme fin juin. L’Union européenne a donné son accord pour allouer un budget de 13 millions d’euros au nouveau programme qui s’étalera sur la période 2004/2008. Le nouveau programme est donc appelé à prolonger l’action d’EME tout en veillant à consolider les acquis et à développer une mise à niveau en harmonie avec le tissu économique. Opérationnel à partir de 1998 (www.leconomiste.com), le programme EME visait à améliorer la compétitivité des PME pour les préparer à l’échéance 2012 (zone de libre-échange). La Commission européenne avait débloqué 21,9 millions d’euros. «Même si son démarrage s’est avéré laborieux, EME laissera son empreinte car jamais un programme de mise à niveau n’a duré 7 ans au Maroc», relève un expert de l’ANPME. Parmi les faiblesses dont a souffert le programme, une notoriété insuffisante, une équipe peu étoffée et un suivi mal assuré. Cependant, EME a introduit une nouvelle approche basée sur l’identification, l’élaboration et la mise en oeuvre d’actions d’assistance technique et de formation, en faveur des PME et des associations professionnelles. En définitive, le bilan du programme n’est pas décevant, à en croire l’ANPME. Au contraire, il dépasse largement l’objectif initial fixé à 76 entreprises bénéficiaires. En fait, au 30 juin 2004, EME aura appuyé 363 entreprises et plus d’une dizaine d’associations professionnelles, soit près de 5 fois l’objectif recherché. Au total, le programme a permis de mener 275 actions de diagnostic et 220 entreprises ont bénéficié des actions de mise à niveau. En outre, plus d’une quinzaine d’études stratégiques et plans d’action sectoriels ont été réalisés dans des secteurs stratégiques. «Cela s’est traduit par l’élaboration d’un diagnostic de la branche et l’analyse de la demande pour définir le positionnement par rapport aux pays concurrents sur le marché communautaire notamment», est-il expliqué. Ces études ont également permis de concevoir une stratégie de développement de la branche industrielle pour renforcer sa compétitivité et proposer un plan d’actions.L’ensemble de ces actions ont nécessité la mobilisation d’un fonds opérationnel de près de 14 milliards d’euros.EME entame la deuxième phase du programme au moment de son ancrage à l’ANPME en juin 2003. Il sera doté d’un budget de plus de 3 millions d’euros pour la réalisation de diagnostics stratégiques au profit de 35 entreprises sur une durée d’un an. Objectif largement dépassé puisque le programme a engagé 42 nouvelles actions au profit de 45 entreprises. Au total, 39 entreprises ont bénéficié d’une action de diagnostic stratégique assortie d’un business plan et 6 ont eu droit à un diagnostic stratégique assorti d’un plan d’action. Pour mener à bien ces missions, 84 consultants (50% marocains) ont été sollicités pour accompagner 45 entreprises. L’ANPME projette de concrétiser ces recommandations dans le cadre du programme «Modernisation des entreprises Meda II» en recourant au Fonds de mise à niveau (Foman) et autres instruments de financement.Pour la délégation de l’UE, l’ancrage du projet EME à l’ANPME est censé lui assurer une pérennité. Les actions menées sur des groupes d’entreprises ou via leur association professionnelle se sont avérées efficaces. Il reste cependant à mettre l’accent sur certaines actions partiellement couvertes par EME. Il s’agit notamment de la réhabilitation des zones industrielles, des programmes de partenariat international entre entreprises, de l’accès au financement et de l’appui institutionnel via les associations professionnelles. D’ailleurs, un nouveau programme d’appui en faveur des associations professionnelles (PAAP) est en cours de gestation.


Des résultats concrets

- Textile: Avec l’appui de l’Amith (Association marocaine des industries du textile et de l’habillement), 12 entreprises ont engagé une restructuration de la fonction méthodes. Par exemple, l’analyse des postes de travail a permis d’améliorer de 9 à 12% le chiffre d’affaires. Par ailleurs, un programme-pilote au profit de 10 entreprises a été lancé pour améliorer le management des aspects sociaux. Objectif: stabiliser le personnel, améliorer la productivité et fiabiliser la source Maroc pour les donneurs d’ordre. Au total, 7 PME ont achevé cette action et obtenu un certificat de conformité sociale.- Cuir: Avec le concours de la Fedic (Fédération des industries du cuir), 12 entreprises ont lancé une action de restructuration de la fonction méthodes dans la branche chaussure. Ce qui a permis de mieux calculer la surface allouée aux matières et d’améliorer le contrôle des coupeurs. Cela s’est traduit par un gain de 4 à 5% de la surface allouée, de mieux cerner le prix de revient et de dégager des gains au niveau des achats. - Maritime: Avec l’APRAM (Association des agents maritimes, consignataires de navires et courtiers d’affrètement), 14 membres ont engagé une démarche de certification Iso 9000 version 2000 et 10 l’ont décrochée.- Automobile: Avec l’Amica (Association marocaine de l’industrie automobile), 19 entreprises ont lancé une action de certification. Au total, 9 PME ont été certifiées ISO 9001 version 2000 et 6 ont décroché la certification ISO TS 16 949. M. K.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc