×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

· Les Françaises en tête : Le marché en hausse grâce au built-up

Par L'Economiste | Edition N°:403 Le 18/12/1998 | Partager

Pour les dix premiers mois de l'année, le marché automobile continue à bien faire tourner ses roues. Encore une fois, les voitures importées montées tirent les scores vers le haut avec les Françaises sur la première marche du podium.

Tous phares allumés, le marché de l'automobile continue à marquer des points sur son tableau de bord. C'est une bonne croissance qui doit être enregistrée pour 1998.
Déjà pour les dix premiers mois de l'année, et selon les statistiques de l'AIVAM, 28.979 véhicules(1) ont été mis en circulation, enregistrant une hausse de 9,6% par rapport à la même période de l'année dernière. Ces chiffres englobent les voitures particulières importées montées (built-up) et les voitures montées localement, ainsi que les véhicules utilitaires légers
(VUL).
Les voitures particulières ont clôturé les dix premiers mois avec 20.064 unités vendues contre 18.328 un an auparavant, soit une hausse de 9%. Ce sont encore une fois les voitures importées montées qui tirent les scores vers le haut avec une évolution de 16% par rapport à la même période de l'année dernière. Ainsi, les différentes marques présentes sur le marché ont réalisé 11.991 transactions contre 10.313 un an plus tôt.
La marque au lion, Peugeot, double ses ventes en passant de 1.131 à 2.260 unités et occupe ainsi la première place. Elle est suivie par Renault avec 1.748 cessions (+36%). Toyota s'adjuge la troisième place avec 1.436 transactions, enregistrant une baisse de 18%.
En quatrième position, Honda affiche une progression de 35% avec 1.197 unités écoulées. Au vu des chiffres, le marché du neuf continue à mettre du turbo dans ses moteurs. A coups de promotions, de lancement de nouveaux modèles, d'offres de financement et des prix, les constructeurs titillent le changement de comportement des consommateurs. De plus, des cartes changent de main comme le récent cas de Suzuki. Du côté des voitures montées localement, l'électrocardiogramme est plat: 8.073 cessions contre 8.015 un an plutôt (+1%). Sur le volume total, Fiat connaît une évolution de 2% avec un cumul de 7.914 transactions. Dans le détail, les ventes de la Uno se sont élevées, pour les dix premiers mois, à 4.713 unités accusant une chute de 64%. Sur la même période, les ventes de la Siena ont atteint 2.717 unités et 415 pour la Palio, lancée début novembre.
Pour ce qui est des véhicules utilitaires légers, ils arrivent à afficher le même niveau de hausse que les voitures particulières. Ainsi, les transactions sont passées de 8.112 à 8.915 cette année (+10%).
Les meilleures performances sont réalisées par les véhicules importés montés avec une évolution de 32%. De leur côté, les VUL montés localement n'affichent que 2% de hausse. Lancés en septembre 1996, les VUL Citroën et Renault enregistrent une très légère hausse de 1,25%: 5.880 unités contre 5.807.
Sur ce volume, le VUL de Renault arrive à tirer son épingle du jeu avec une augmentation de 11%, celui de Citroën s'essouffle et accuse une baisse de 15%.o

Meriem OUDGHIRI

(1) Sur ce total, les ventes réalisées par Rover, BMW et Land Rover dans le segment des voitures de tourisme et 4x4 montées importés n'ont pas été communiquées. Pour Land Rover, seuls les mois de septembre et d'octobre n'ont pas été communiqués.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc