×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Vaccin contre la grippe: Les doses au compte-goutte

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5881 Le 10/11/2020 | Partager
Des lots de cinq par semaine et par pharmacie
L’insuffisance du stock et la nouvelle procédure ralentissent l’opération de vaccination
La situation serait débloquée dans les prochains jours
vaccin-contre-la-grippe-081.jpg

Dans les conditions actuelles, des entreprises ont également du mal à organiser leurs campagnes annuelles de vaccination de leur personnel

Généralement, une infime partie des marocains (moins de 1% selon certaines estimations) se fait vacciner contre la grippe. Cette année, avec la crise Covid, les candidats sont plus nombreux. Beaucoup craignent une double infection grippe-coronavirus qui pourrait être lourde de conséquences, surtout pour les personnes les plus vulnérables.

Depuis le lancement de la campagne annuelle de vaccination, le 2 novembre dernier, les demandes fusent chez les pharmaciens d’officine. Or, les stocks disponibles sont largement insuffisants. Les pharmaciens reçoivent les doses au compte-goutte.

A Casablanca, nous avons contacté quelque 4 pharmacies. Toutes ont affirmé ne disposer que de 5 doses chacune. «Je ne sais plus quoi dire aux personnes qui me sollicitent. J’ai une liste d’une centaine de demandes», confie une pharmacienne. La Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM) confirme cette situation.

«En général, nous recevons 5 boîtes par semaine. Ce problème de disponibilité du vaccin est national. Il existe un manque partout au Maroc», relève Boubker Bouarich, président. Ceci est en partie dû à l’insuffisance du stock importé. Selon des sources du secteur, quelque 650.000 doses ont été commandées de chez Sanofi France, dont près de 350.000 devraient aller aux pharmacies d’officine.

«La pression sur le vaccin est importante à l’échelle mondiale. Le fabricant essaie donc de satisfaire la demande des pays dans la mesure du possible», explique Bouarich. En France, où l’Etat a commandé environ 13 millions de doses, les pharmaciens se disent actuellement en manque ou en rupture de stock, selon les médias français, car les industriels n’ont pas livré à temps.  

Néanmoins, ce n’est pas la seule raison à l’origine de la pénurie actuelle du vaccin antigrippal au Maroc. «La nouvelle procédure bloque aussi. Le processus tourne lentement pour le moment. Cependant, le problème devrait être résolu d’ici la fin de cette semaine, ou au plus tard la semaine prochaine, d’après la tutelle», annonce le président de la FNSPM.

Pour la première fois cette année, le vaccin a été conditionné par une ordonnance médicale. Les pharmaciens doivent récupérer une copie de l’ordonnance et de la CIN du patient, et enregistrer ses informations sur un ordonnancier (pour l’instant sous format papier, mais une plateforme électronique dédiée sera ensuite lancée.

Les pharmaciens ont déjà fourni leurs adresses e-mail pour recevoir leurs identifiants et mots de passe). Ils doivent, également, lui remettre une carte de vaccination. «Cette carte j’ai dû la retourner chez mon médecin pour la cacheter, avant de la retourner chez mon pharmacien pour récupérer ma dose de vaccin. Ces allers-retours sont un peu compliqués. Pour administrer le vaccin, il faut trouver un dispensaire», témoigne un patient.

Des doutes et des désistements

A travers ces dispositions, le ministère de la santé entend assurer un suivi rapproché de l’opération, et mieux gérer les stocks disponibles. «Auparavant, les stocks étaient dispensés en vrac à toute la population. Avec la nouvelle procédure, il sera possible de cibler en premier les personnes qui en ont le plus besoin», estime Boubker Bouarich. L’idée est, en effet, de servir en priorité les personnes souffrant de maladies chroniques, celles âgées de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les enfants de 6 mois à 5 ans et les professionnels de santé.

L’introduction de cette série de mesures en a, toutefois, découragé plus d’un. Certains vont même jusqu’à soupçonner une tentative du ministère d’assurer la traçabilité du nouveau vaccin de la grippe (quadrivalent) pour en surveiller les éventuels effets secondaires.

«En fait, il s’agit de la procédure normale que le Maroc aurait dû adopter depuis des années. En Europe, par exemple, le vaccin de la grippe est également sur ordonnance, c’est le médecin de la famille qui le prescrit», rappelle le président du FNSPM.
Le vaccin coûte 125,3 DH (contre près de 72 DH auparavant). Il est pris en charge par l’AMO.

A quand le retour de la chloroquine en pharmacie?

medicaments-081.jpg

Si le vaccin antigrippal est difficile à trouver en pharmacie, la chloroquine, elle, est tout bonnement introuvable. Depuis le déclenchement de la crise pandémique, c’est l’Etat seul qui gère les stocks disponibles. Cela fait donc plusieurs mois que les produits à base de chloroquine ne sont plus vendus en pharmacie. «Il y a plus d’un mois, le ministère de la Santé nous a informés que la chloroquine sera de retour dans le circuit des pharmacies, mais nous n’avons encore rien reçu», confie le président de la FNSPM, Boubker Bouarich.

Ahlam NAZIH

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc