×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Fès/Réhabilitation de la médina: Le musée de l’art islamique livré en avril 2021

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5863 Le 13/10/2020 | Partager
Les travaux ont pris du retard à cause du confinement
Restauration par blocs pour accélérer le chantier

Le chantier de restauration et réhabilitation du musée Batha accuse un retard de plus de six mois. Prévue initialement le 15 octobre 2020, sa date prévisionnelle d’achèvement est reportée au 14 avril 2021.

fes-medina-063.jpg

Mehdi Qotbi, président de la FNM, a arraché, devant le wali Essaïd Zniber, la promesse du directeur de l’Ader d’achever les travaux de réhabilitation du musée Batha le 14 avril 2021 (Ph. YSA)

C’est ce qu’a confirmé le responsable du projet, mercredi dernier, devant Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM), et Essaïd Zniber, wali de la région. Ce projet appuiera le cachet touristique, académique et patrimonial de la ville qui dessine de nouvelles ambitions en vue d’une relance effective du tourisme d’un patrimoine renouvelé grâce à l’impulsion royale. Décryptage.

■ Qotbi insiste sur l’engagement de l’Ader

fes-medina-2-063.jpg

Confinement oblige, la restauration de ce musée datant du XIXe siècle était à l’arrêt pendant plus de 3 mois. Après la reprise, les aménageurs ont programmé une augmentation dans la masse outre des travaux hors bordereaux. Ce qui nécessitera 3 mois supplémentaires.
A noter que le chantier est mené au niveau de 4 blocs (A, B, C et D) qui correspondent au patio, jardin, salles et allées. A date du 7 octobre 2020, le chantier affichait un taux d’avancement de 42%. Toutefois, Fouad Serghini, directeur de l’Agence de développement et de réhabilitation (Ader) de la médina, en charge des travaux de restauration, affirme que le chantier sera livré le 14 avril 2021, une date que Mehdi Qotbi, président de la FNM, retient bien en mémoire. En attendant, les travaux dans les blocs A et B affichent respectivement un taux d’avancement de 70 et 50%. Leur achèvement est prévu le 31 décembre 2020 et le 29 janvier 2021. Pour ce qui est des blocs C et D, le chantier n’est toujours pas entamé. «Normal, puisque certaines dépendances sont utilisées pour conserver les œuvres d’art du musée», arguent les responsables du chantier.

■ Un musée de la mémoire juive marocaine aussi
De l’autre côté de la médina, au quartier Mellah, un musée de la mémoire juive marocaine est en cours d’édification. Ce dernier est établi dans une ancienne école située à proximité du cimetière juif de Fès. Il est mené en coordination avec la communauté juive. De l’avis de Mehdi Qotbi, «la création d’un musée à la mémoire judaïque marocaine n’est pas anodine. Il est important d’envoyer des messages au monde et montrer que le Maroc est fier de cette composante de son histoire. Imaginez ce message adressé à partir de la ville de Fès comme symbole, à la fois grâce à un musée arabo-musulman et un musée de la mémoire du judaïsme marocain». Concrètement, le projet consiste en la démolition des structures existantes (un petit musée et une ancienne école) et la reconstruction de 3 niveaux sur une superficie de 430 m2. Sis au quartier Mellah, ce projet nécessitera un budget prévisionnel de 10 millions de DH et 18 mois de travaux intenses. Signalons qu’une vaste opération de restauration a été menée actuellement aux quartiers Mellah et Fès-Jdid. Ruelles, mosquées et souks sont remis à neuf dans le cadre du programme de valorisation de la médina (2018-2023).

Parkings

L’aménagement de huit parkings autour de la médina de Fès d’une capacité de 3.600 places (pour un budget de 400 millions de DH), la réfection de la voirie, l’amélioration du paysage urbain, l’adressage de la médina et la mise en place d’un dispositif d’information touristique font partie du programme complémentaire de la restauration de la médina. L’ambition étant de rendre à Fès son lustre d’antan. Lancé par le Souverain, le 14 mai 2018, le programme complémentaire pour la valorisation de la médina de 583 millions de DH réserve 109,5 millions de DH aux monuments historiques et lieux emblématiques. Ville impériale par excellence, classée patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, la médina de 12 siècles met à profit son patrimoine ancestral, ses monuments historiques, ses borjs et ses murailles pour restituer son image de marque.

                                                                     

■ Un musée de l’art de l’Islam

fes-medina-3-063.jpg

Le chêne centenaire du musée Batha veille sur le jardin luxurieux qui sera également réhabilité. Initié dans le cadre du programme complémentaire de mise en valeur de la médina, le projet de restauration du musée Batha nécessite 15,6 millions de DH, dont 13,96 millions de DH sont déjà engagés. S’étendant sur une superficie de 7.000 m2, le musée sera dédié à l’art islamique. L’édifice, qui sera livré en avril 2021, sera géré par la Fondation nationale des musées. Pour Qotbi, le «musée de l’art de l’Islam» qui sera installé au palais Batha, s’inscrit dans le cadre de la stratégie élaborée par la FNM pour la rénovation des musées au Maroc. Ceci, afin de pouvoir les rendre à la fois accessibles et ouverts». «Conformément aux instructions de SM le Roi, nous sommes en train d’enclencher une véritable “évolution” culturelle dans le domaine muséal», souligne-t-il. L’objectif est de donner aux Marocains la possibilité d’aller dans les musées, connaître leur histoire et leur patrimoine. Ainsi, la rénovation du musée Batha, ancienne résidence estivale royale construite à la fin du XIXe siècle à l’initiative du sultan Moulay Hassan 1er, est en elle-même un «événement extraordinaire». En attendant, les travaux de réhabilitation se poursuivent à vive allure. Ils sont confiés à deux sociétés, à savoir Artium et Voussoir, sous la supervision des architectes Camelia Bennani, Mohamed Ameziane Hassani et Abdelfettah Lazrek.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc