×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossier Spécial

Epidémiologie, virologie, pneumologie... parcours des invités du Club de L’Economiste

Par L'Economiste | Edition N°:5844 Le 16/09/2020 | Partager

■ Jaâfar Heikel

jaafar-heikel-044.jpg

Il est médecin épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses, économiste et professeur de médecine depuis 20 ans. Il détient aussi une maîtrise ès sciences de la santé communautaire de l’université de Montréal, un MBA en finance et organisation de l’université de Sherbrooke et un doctorat d’Etat en sciences économiques de la Sorbonne. Il a occupé, durant 15 ans,  différents postes au sein du ministère de la Santé. Jaâfar Heikel a été doyen et vice-président à l’Université internationale de Casablanca (UIC). Il est actuellement professeur associé à la faculté de médecine et de pharmacie de l’Université Mohammed VI des sciences de la santé, et président du Collège national des médecins gestionnaires. Heikel a contribué à plusieurs études et travaux en politique et économie de la santé au Maroc et à l’international. Il est également auteur et co-auteur de 211 communications et publications scientifiques.

                                                                                      

■ Allal Amraoui

allal-amraoui-044.jpg

Ayant bénéficié de plusieurs formations en développement local et renforcement des capacités de gestion, management et leadership, Allal Amraoui a participé à la création de la faculté de médecine de Fès, ainsi qu’au lancement du CHU de Fès. Directeur régional de la santé pendant 8 ans, il a remporté le grand prix de la santé en 2013. Il est aussi président fondateur du Centre marocain des études et recherches sur les politiques de santé (CMERPS). Homme politique, membre du parti de l’Istiqlal, Amraoui est membre du conseil communal de Fès depuis 2003. Il a été le premier adjoint au maire de Fès de 2009 à 2015. Député de Fès depuis 2016, il est vice-président de la commission des affaires étrangères du Parlement. Il assume la responsabilité de président de la délégation marocaine à l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Né à Fès en 1965, Allal Amraoui est marié et père de 3 enfants.

                                                                                      

■ Hanane Laarej

hanane-laarej-044.jpg

Elle est spécialisée en pneumologie et allergologie (adultes et enfants). Elle a décroché son doctorat à la faculté de médecine de Rabat. Hanane Laarej est aussi spécialiste en hypnose médicale pour sevrage tabagique, ainsi qu’en traitement des troubles respiratoires liés au sommeil et aux ronflements. Elle est, également, titulaire d’un diplôme de médecine du travail de la faculté de médecine de Rennes. La praticienne a exercé de 2010 à 2015 en tant que médecin résident en pneumologie-allergologie au CHU de Rabat. En 2016, elle devient médecin-professeur en pneumologie-allergologie à l’Hôpital universitaire internationale Cheikh Khalifa de Casablanca. Quatre ans plus tard, elle ouvre son cabinet médical de pneumologie-allergologie-ronflements et apnées de sommeil-sevrage tabagique à Casablanca. Hanane Laarej est également membre de plusieurs associations et sociétés savantes, à savoir la Société américaine thoracique (ATS), l’Association internationale du cancer pulmonaire (IASLC), la Société européenne respiratoire (ERS) et la société française de pneumologie (SPLF).

                                                                                      

■ Moulay Mustapha Ennaji

moulay-mustapha-ennaji-044.jpg

Il est directeur du laboratoire de virologie de l’université Hassan II de Casablanca. Il a longtemps travaillé sur la famille des coronavirus (depuis les années 80). Ennaji a passé 20 ans de sa carrière en Amérique du Nord, durant lesquels il a enseigné dans plusieurs universités canadiennes et américaines. Il a aussi été officier de recherche au conseil national de recherche du Canada. Il est rentré au Maroc vers le milieu des années 90. Ennaji compte à son actif plus de 700 publications et communications scientifiques, en plus de 7 livres (3 autres sont en cours). Il est aussi à l’origine de la publication de 400 séquences génétiques au NCBI GeneBank (banque de séquences ADN américaine). Il a encadré 42 thèses de doctorat, et a été membre de 100 jurys scientifiques nationaux et internationaux.

                                                                                      

■ Said Moutaouakil

said-moutaouakil-044.jpg

Il est anesthésiste-réanimateur, spécialisé en réanimation des maladies septiques. Il a exercé en tant que chef du département de réanimation médicale à l'hôpital universitaire Ibn Rochd de Casablanca, et en tant que directeur du laboratoire de biologie et de médecine expérimentale à la faculté de médecine de Casablanca. Ce militant associatif est président d'honneur de l'Association marocaine des sciences médicales. Il est aussi membre du Comité scientifique et technique national du ministère de la Santé, et membre de comités scientifiques et médicaux au Maroc et à l'étranger. Moutaouakil a publié plusieurs études scientifiques et médicales dans les domaines de la médecine, de l'immunologie, des intoxications et des infections.

                                                                                      

■ Mohamed Mounir Mikou

mohamed-mounir-mikou-044.jpg

Il est anesthésiste-réanimateur, membre de la Société marocaine d'anesthésie, d'analgésie et de réanimation (SMAAR). Natif de Fès, Mikou est lauréat de la faculté de médecine de Rabat. Il s’est spécialisé en anesthésie-réanimation à la faculté de médecine de Fès. Mikou est aussi spécialiste du traitement de la douleur (association douleur sans frontières en France), spécialiste en hypnose médicale, reconnu par l'association française d'hypnose médicale. Formateur dans les techniques d'activation de la conscience par le CITAC (Collège international de thérapies par activation de la conscience) en France, Mikou est également chercheur en psychologie à la faculté des sciences humaines de Fès. Son parcours professionnel a commencé dans les hôpitaux des CHU de Rabat, Fès et Nancy en France. «J’ai aussi travaillé dans les hôpitaux de Taza, Sefrou et Fès avant de rejoindre le secteur privé», rappelle-t-il. Mikou est, par ailleurs, secrétaire général de l'association ISAAD (Initiative santé et aide au développement), et trésorier du Centre d'études et de recherche en politique de santé. Il est marié et père de 2 enfants.

                                                                                      

■ Driss El Habchi

driss-el-habchi-044.jpg

Il est responsable du service de chimie-toxicologie à l'Institut Pasteur de Casablanca. Cet ingénieur de formation est aussi membre du Comité de vigilance Covid et du Comité scientifique et technique du même institut. El Habchi fait, par ailleurs, partie du Bureau national du Syndicat national de la santé publique. Il est membre fondateur de la Fédération démocratique du travail.

 

 

restrictions-monde-044.jpg

                                                                                      

Comment le monde réagit...

Lancé à l’initiative de l’Université d’Oxford, l’Oxford Covid-19 Government Response Tracker (OxCGRT) dont L’Economiste republie les trois infographies ci-contre est l’un des premiers outils de veille académique à avoir été développé pour suivre et comparer les réponses politiques des gouvernements qui luttent contre l’épidémie de coronavirus dans le monde. L’outil collecte systématiquement des informations sur plusieurs réponses politiques communes que les gouvernements ont prises, note la rigueur de ces mesures et agrège ces scores dans un indice commun. Les données sont collectées à partir de sources publiques par une équipe de dizaines d’étudiants et de membres du personnel de l’Université d’Oxford de toutes les régions du monde.  Concrètement l’outil s’appuie  sur 17 indicateurs relatifs aux réponses des gouvernements. Huit des indicateurs enregistrent des informations sur les politiques de confinement, telles que les fermetures d’écoles et les restrictions de mouvement. Quatre des indicateurs se rapportent aux  politiques économiques (telles que le soutien du revenu aux citoyens ou la fourniture d’aide étrangère). Cinq des indicateurs concernent  les politiques  de santé telles que le régime de dépistage du Covid-19 ou les investissements d’urgence dans les soins de santé.

carte-covid-044.jpg

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc