×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

75e session de l’AG de l’ONU: Trump y vantera sa politique étrangère

Par L'Economiste | Edition N°:5844 Le 16/09/2020 | Partager
A quelques semaines de l’élection présidentielle américaine
Des réunions et des conférences en ligne

La pandémie du Covid-19 a obligé l’organisation des Nations-Unies cette année à tenir virtuellement une bonne partie de la semaine de haut niveau de la 75e session de l’Assemblée générale. Le président Donald Trump pourrait être tenté de faire le déplacement mardi prochain à New York pour vanter les réalisations de sa politique étrangère, à quelques semaines de l’élection présidentielle américaine du 3 novembre.

Même si son déplacement au siège de l’ONU n’est pas encore totalement confirmé, Trump devrait évoquer la ligne dure adoptée par son administration vis-à-vis de la Chine et de l’Iran. Un discours qui trouve écho auprès de la base électorale du candidat républicain, notamment l’aile droite du parti.

L’actuel locataire de la Maison-Blanche ne manquera pas aussi de vanter le rôle clé qu’il a joué dans les accords de normalisation des relations entre Israël et deux pays du Golfe, à savoir les Emirats arabes unis et le Bahreïn. Le président Trump a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix pour son rôle dans la conclusion de ces accords, une nouvelle annoncée en grande pompe par la Maison-Blanche au début du mois.

La salle de l’Assemblée générale, où le président Trump avait prononcé ces trois dernières années son discours devant les autres leaders mondiaux, ne sera pas non plus bondée de monde la semaine prochaine. Mesures de distanciation physique obligent, seul un représentant de chaque Etat membre (généralement l’ambassadeur) sera autorisé à y être présent.

Comme nous l’avons annoncé dans notre édition N° 5842 du 14/09/2020, l’actuelle session qui débute officiellement mardi sous le thème «Le multilatéralisme et l’avenir que nous voulons», sera en effet marquée par une multitude de réunions et de conférences de haut niveau.

F.Z. T. avec agences

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc