×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'Oriental ne baisse pas les bras

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5817 Le 05/08/2020 | Partager
loriental_ne_baisse_pas_les_bras.jpg
 

Très peu affecté par la propagation du coronavirus (à part les cas venus d’autres pays ou d’autres villes), l’Oriental et ses stations balnéaires Saïdia et Marchica, auraient pu sauver leur saison estivale. Toutefois, l'interdiction de déplacement entre certaines villes a failli porter le coup de massue à la destination qui a tout fait pour accueillir sa clientèle dans les meilleures conditions. En une seule journée, plus de 200 réservations ont été annulées suite à l’annonce de fermeture de Casablanca. Le vent de panique a entraîné dans son sillage une baisse de prévisions. Alors que certains hôtels de Saïdia tablaient sur un taux d’occupation de plus de 80% durant les vacances de l’Aïd, ils en ont à peine réalisé 45% en moyenne. 
Certains hôteliers restent cependant optimistes, prévoyant de "réaliser plus de 60% pour le mois d’août en cumulé», explique Brahim Lamnouar, directeur commercial du Be-Live.
Malgré l'annonce désastreuse, les professionnels n’ont pas baissé les bras. Bien au contraire, ils ont lancé des campagnes tous azimuts pour rassurer et remédier ainsi aux inquiétudes. Une vingtaine de capsules promotionnelles de toutes les destinations touristiques de la région est actuellement diffusée sur la télévision publique à partir de 21h et ce jusqu'au 20 août prochain. Dans la même veine, une large campagne de promotion est également initiée sur les réseaux sociaux jusqu’au 31 décembre 2020. Elle est articulée autour du site officiel la région www.visitoriental.ma et de la marque touristique «Ntla9aw Fjihat Char9», du marketing digital pour drainer le maximum de flux et vanter les produits touristiques de la région. 

Ali KHARROUBI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc