×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Secteur textile/habillement : Pas de retour à la normale avant 2023

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5812 Le 27/07/2020 | Partager
Un chiffre d’affaires en fort recul cette année, lourd impact de la crise sanitaire
Un rebond est attendu en 2021 (+15%), selon Euler Hermes
L’ONU pour un dialogue social efficace
secteur_textile.jpg

«Si le soutien budgétaire et monétaire à l’économie mondiale s’interrompt trop brusquement, et/ou si l’état d’urgence sanitaire international ne s’assouplit pas progressivement, le retour à la normale pourrait s’avérer plus long pour l’industrie du textile-habillement… », indiquent les économistes d’Euler Hermes (Ph. AFP)

Le secteur textile/habillement est l'un des corps infectés par la pandémie Covid-19. Cette industrie emploie des millions de personnes dans le monde, majoritairement en Asie. Au Bangladesh, par exemple, la crise sanitaire est dévastatrice pour l'emploi des quatre millions de travailleurs du textile (source ONU: https://www.un.org). En raison de mesures de confinement et de la baisse mondiale de la demande, les marques de mode ont annulé environ 3 milliards de dollars de commandes dans ce pays. Ce qui a provoqué des manifestations d’ouvriers pour réclamer le paiement des salaires dus.
Les organisations d’employeurs et de travailleurs de l’industrie du vêtement, appuyées par les grandes marques et les principaux distributeurs, ont ainsi lancé un appel à l’action destiné à mobiliser des fonds. Saluant l’initiative de ce secteur, soutenue par l’Organisation internationale des employeurs (OIE) et la Confédération syndicale internationale (CSI), le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder, a jugé «primordial d’instaurer un dialogue social efficace entre les gouvernements et les organisations de travailleurs et d’employeurs pour pérenniser les entreprises et protéger les travailleurs».
En 2020, le chiffre d’affaires des entreprises européennes du secteur du textile-habillement se contractera de -19%, indique Euler Hermes dans son étude dédiée à la filière en Europe et en France. Un rebond est attendu en 2021 (+15%), mais il faudra attendre au mieux 2023 pour que le secteur retrouve ses niveaux d’avant-crise, y est-il précisé. Si le soutien budgétaire et monétaire à l’économie mondiale s’interrompt trop brusquement, et/ou si l’état d’urgence sanitaire international ne s’assouplit pas progressivement, le retour à la normale pourrait s’avérer plus long pour l’industrie du textile-habillement, souligne l’étude qui fait état des perspectives de cette industrie, qui a été fortement affectée par la crise relative au Covid-19.
Malgré les différentes mesures de soutien apportées par les gouvernements européens, le marché du travail sera affecté. Ainsi, 8% du total des emplois (soit environ 158.000 emplois) et 6% du total des entreprises (soit environ 13.000 entreprises) pourraient disparaître d’ici 2021 en Europe dans le secteur.
La part de PME dans le total des entreprises de cette industrie est deux fois plus grande que la moyenne du secteur manufacturier global. Ce qui rend le secteur européen d’autant plus vulnérable.

Le cas français

En France par exemple, le secteur du textile-habillement souffre également. Le chiffre d’affaires (CA) des industriels était en recul de -20% sur la période de janvier à avril 2020 par rapport à l’année précédente. In fine, Euler Hermes estime que le chiffre d’affaires des entreprises françaises du secteur se contractera de -17% cette année. Un rebond est attendu en 2021, de +14%, mais le retour au niveau d’avant-crise ne s’opérera pas avant 2023. Pour les experts, «encourager l'adoption de technologies de pointe serait également bénéfique pour une industrie où les PME dominent et n'ont pas nécessairement le poids nécessaire pour s'engager dans des programmes de R&D coûteux…».

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc