×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Offshoring: Le 1er salon post-Covid se tient à Oujda

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5803 Le 14/07/2020 | Partager
Le Siccam ouvre le bal et arrive avec de bonnes nouvelles
Intelcia et 2 groupes internationaux s'installent dans l'oriental: 3.000 emplois à terme
Saccom déjà installé, prévoit 1.000 postes de plus

Après l'annulation de tous les évènements et manifestations professionnelles à forte densité humaine au début de l'épidémie, c'est le salon international des centres de contact et d’appel au Maroc (Siccam) qui a ouvert le bal à Oujda (10 et 11 juillet). Une édition virtuelle et réelle restreinte qui a offert 4 espaces distincts: une exposition en plein air, une salle de conférences, un espace pour la signature des conventions en présentiel, et une mise à disposition d’une salle de webinaire équipée.

De cette rencontre organisée par le CRI de l'Oriental sous le thème «Offshoring et digital, nouvelles stratégies post-Covid-19», plusieurs annonces réjouissantes: Intelcia, le leader national en Offshoring, a choisi Oujda pour lancer son nouveau Call center dès août prochain ainsi que l'a annoncé son PDG, Karim Bernoussi, juste après les ouvertures au Portugal, aux USA, et en Jamaïque.

Deux autres groupes de renom international démarreront incessamment leurs tests de recrutement. Ces groupes s’ajoutent aux autres entités déjà installées, à savoir, Notoriety, Saccom (avec un pôle anglophone) et Eca groupe. Au total, ils assureront plus de 3.000 emplois à terme.

De son côté, Saccom, opérant dans les métiers de la gestion électronique des documents, et dans les ressources humaines, commencera ses activités à Oujda-shore dès le mois prochain, indique Moulay Zine El Oudghiri, son PDG, qui prévoit 1.000 emplois à terme. 

Au cours de cette 17e édition du Siccam , des conventions ont aussi été conclues. Ainsi, le FIRO (Fonds d’Investissement de la région de l’Oriental) et le groupe Notoriety ont officialisé leur pacte d’associés à Oujda-shore. C’est la première opération de capital investissement dans l’offshoring que connaît le Maroc cette année. Un mémorandum d’entente a été également signé avec un autre opérateur de l’offshoring.

Et pour le bouquet final, l'évènement a focalisé sur les 20 ans de l'offshoring au Maroc à travers une belle exposition de tableaux. L'histoire démarre en 1999, lorsque le premier centre d’appel offshore en Afrique s’est implanté au Maroc. Depuis, une marche de vingt ans s'est engagée avec des temps forts. Installée pour l'heure au CRI de l’Oriental, l’exposition sera itinérante dans tout le Maroc.

Des moments d'émotion mais aussi des prix. Pour récompenser les entreprises qui ont maintenu l’activité durant les semaines du confinement sanitaire, trois trophées ont été décernés à celles qui se sont distinguées durant cette période. Quatre autres prix ont été attribués aux investisseurs dans l’offshoring dans l’Oriental, et  alors que Marie Agnès Verron, de Belgique, a obtenu le trophée webinaire de cette édition.

Création d’un Club Offshoring dans l’Oriental

A l’initiative du CRI de l’Oriental, l’Apebi et du Siccam le Club de l’Offshoring de l’Oriental est désormais opérationnel.
Dès sa première réunion, le Club a identifié une nouvelle activité qui bénéficiera à des jeunes dans la région de Jerada, qui sera pilotée par le groupe Saccom avec l’appui des autorités locales. Le Club effectuera également une mission à Casa-shore en partenariat avec MedZ, et aura d’autres activités renforcées par les réseaux de l’Apebi et du Siccam. Et dès les prochains jours, les centres d’appel et les startups opérant dans l’Oriental souhaitant bénéficier de l’appui du Club pour leur développement seront identifiés afin de les intégrer dans un incubateur de dernière génération.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc