×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Covid-19 : Des nouveaux cas par centaines!

Par L'Economiste | Edition N°:5795 Le 02/07/2020 | Partager
deconfinement-095.jpg

Avec des centaines de cas confirmés tous les jours, le Maroc n’en a pas encore terminé avec la crise du covid-19. A la question de pourquoi ces derniers ont grimpé en flèche ces derniers jours, nos lecteurs sont néanmoins divisés… (cf. notre édition du 29/ 06 /2020)  

■ La faute au déconfinement avant tout!
Ne rejetons pas la faute sur les Marocains coincés à l'étranger. Ces derniers ont en effet le droit d’être rapatriés ! Je suis directement concerné sur ce point. Notre situation est dramatique. Il y a eu beaucoup de suicides et de décès… Beaucoup de personnes dormaient même dans la rue ! Alors ne blâmons pas ces gens. Le rebond est avant tout dû au déconfinement. D’autant plus que ces rapatriés ont été testés au départ ainsi qu’à l’arrivée, tout en respectant un confinement de neuf jours.
K.K.

■ Et si les rapatriés y étaient pour quelque chose?
Le nombre de cas positifs a explosé au Maroc la semaine dernière. Néanmoins, sur ces derniers, combien sont associés aux Marocains rapatriés de l’étranger? C’est une information capitale ! Pourquoi parle-t-on uniquement des cas de Lalla Mimouna et non de ceux rentrés de Sebta, d’Espagne, d’Algérie ou encore de Turquie?
K.P.

■ Solution? Instaurer l’état d’urgence en milieu professionnel!
Il faut à tout prix instaurer l'état d'urgence sanitaire dans les lieux de travail, se traduisant concrètement par des contrôles réguliers à travers tout le pays et principalement dans les quartiers industriels. Doivent notamment être visés le respect des distanciations physiques lors des heures de sortie et d’entrée des salariés, qui représentent des déplacements de foule en masse. Autre point essentiel à ne pas négliger, garantir la fluidité des transports en commun en proposant aux ouvriers un système de transport scolaire à la charge de l’entreprise même.
 T.T.

                                                                                    

■ Cesser la critique facile
La critique est facile lorsqu’on appartient à l’opposition. Les personnes en question auraient-elles mieux agi si elles faisaient partie de l’équipe mise en place contre le Covid ? Permettez-moi d’en douter ! On a beau dire, mais la campagne de sensibilisation instaurée tout au long de cette crise a prouvé son efficacité tout en touchant un large public. Chapeau bas au ministère de la Santé, à l’important corps médical mobilisé mais également à la police, à l’armée, à la gendarmerie royale qui ont accompli un travail colossal! Sans oublier le citoyen lambda qui n’a eu de cesse de s’impliquer en respectant scrupuleusement les mesures d’hygiène et de sécurité pendant plusieurs mois de suite.

T.T.

                                                                                    

hopital-095.jpg

■ Hôpital Ibn Sina de Rabat: Les travaux démarrent bientôt
Le projet du nouvel hôpital Ibn Sina de Rabat entamera ses travaux très bientôt. Un chantier estimé à 2,5 milliards de DH attendu par bon nombre de nos lecteurs, mais qui a été jugé inutile par beaucoup d’autres… (cf. notre édition du 27/06/2020)     

■ Un établissement vétuste à réhabiliter entièrement
Le centre hospitalier Ibn Sina était vétuste… De plus, l’établissement et ses équipements n’étaient absolument pas aux normes en matière de sécurité. qu’il s’agisse d’appareil de traitement d’air ou encore d’installation CVC. Le reconstruire permettra de corriger tous ces défauts, mais aussi de créer de l’emploi tout en contribuant à booster par la même occasion l’économie locale du pays.
 H.P.

■ Un projet un peu trop poussif!
Fallait-il vraiment reconstruire entièrement l’ancien hôpital Ibn Sina? Le gouvernement aurait dû se contenter d’un simple rajeunissement de l’établissement ! Plus rapide et surtout moins cher en ces temps de crise nationale aussi bien économique que sociale!
G.P.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc