×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Damane Relance: Ce qu'il faut savoir avant de postuler

Par Franck FAGNON | Edition N°:5787 Le 22/06/2020 | Partager
Avoir un ratio dette/EBE inférieur ou égal à 7 et ne pas distribuer de dividendes en cash en 2020
L’ultime arbitrage appartient aux instances de décision des banques
Les établissements bancaires prennent 5 à 20% de risque
hamza_bekkali.jpg

Hamza Bekkali, directeur des Financements chez Société Générale: «Ne pas remplir les conditions exclurait certes certaines entreprises de ce produit, mais ne grèverait en rien leurs chances d’obtenir un financement via un autre produit» (Ph. SG Maroc)​

- L’Economiste : Quelles sont les conditions requises pour bénéficier des prêts "Damane Relance"?
- Hamza Bekkali :
Dans la continuité des deux premières mesures mises en place par le Comité de Veille Economique « CVE » pour soutenir le tissu économique marocain suite à la crise COVID, à savoir le report d’échéances de crédits et les découverts exceptionnels « Damane Oxygène », le CVE poursuit sa mobilisation pour accompagner les entreprises marocaines ayant pâti des impacts de la crise sanitaire à travers le lancement effectué le 15 juin, auprès de la Caisse Centrale de Garantie, du produit « Damane Relance ».
« Damane Relance »est un crédit garanti par la CCG avec un taux d’intérêt égal au taux de directeur BAM majoré de 200 points de base,destiné aux entreprises de droit privé marocain, hors holdings et services financiers, ayant réalisé un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions de Dirhams. Les TPE ont, quant à elles, un produit dédié : « Relance TPE ».
Ce nouveau produit « Damane Relance », dont l’objet est le financement du besoin en fonds de roulement des entreprises avec une affectation du crédit à hauteur de 50% minimum aux règlements des fournisseurs, vise notamment à instaurer un climat de confiance entre les opérateurs et relancer ainsi la machine économique. Il consiste en un crédit moyen terme d’une durée pouvant aller jusqu’à 7 ans dont 24 mois de différé au maximum, et plafonné à 1,5 mois de chiffre d’affaires pour les sociétés industrielles et 1 mois de chiffre d’affaires pour les sociétés non industrielles et ce,sans dépasser les 100 millions de Dirhams.Les crédits Damane Relance peuvent être accordés par les banques jusqu’au 31 décembre 2020 avec un tirage dans les 6 mois maximum après la date d’octroi.
Les critères d’éligibilité mis en place par la CCG concernent principalement le niveau d’endettement, avec un ratio de dette/EBE inférieur ou égal à 7, et la non distribution de dividendes en cash en 2020.

-Quid des exigences liées à l'impact de l'épidémie?
-Les différentssecteurs d’activités de notre économie n’ont certes pas tous été impactés dans les mêmes proportions par la crise COVID. Néanmoins, cette crise sanitaire et économique sans précédent a touché d’une manière ou d’une autre un nombre très important d’entreprises à travers des ralentissements voire des arrêts d’activité, des rallongements des délais de paiement…
Ainsi, Le créditDamane Relance concerne quasiment tout le spectre des entreprises touchées par les impacts de la crise sanitaire, avec une large couverture sectorielle. Les discussions sont en cours au sujet du secteur du tourisme qui devrait se voir proposer un produit dédié et adapté à ces spécificités.
Aussi, lecrédit Damane Relance ne prévoit pas de restrictions d’éligibilité liées au chiffre d’affaires comme c’était le cas pour le produit Damane Oxygène. En effet, toutes les entreprises sont éligibles ; de la TPE à la Grande Entreprise dont le chiffre d’affaires dépasse les 500 millions de DH.

-Remplir les conditions d'éligibilité donne-t-il accès automatiquement au crédit?
-Répondre à l’ensemble des critères d’éligibilité de la CCG augmente bien entendu de manière significative les chances des entreprises de se voir octroyer le crédit Damane Relance. Toutefois, il est important de souligner que ces demandes de crédit restent tributaires de l’obtention des accords des instances de décision de la banque.Nous sommes néanmoins confiants dans notrecapacité à atteindre un taux de concrétisation important des dossiers éligibles.
Le fait de ne pas remplir les conditions exclurait certes certaines entreprises de ce produit, mais ne grèverait en rien leurs chances d’obtenir un financement via un autre produit financement.Société Générale Maroc reste ouverte à accompagner ses clients via « Damane Relance » mais également avec toute la palette des autres produits de la banque. 

- Sur quels critères se fonde l'analyse du risque?
- Une analyse complète du risque de contrepartie sera réalisée par les instances de décision de la banque à l’instar des études réalisées dans le cadre des autres financements.
Notre étude se fonde notamment sur l’analyse du secteur d’activité de l’entreprise, de ses fondamentaux financiers, de son actionnariat et de ses perspectives à moyen et long terme.
Les entreprises éligibles devront notamment justifier une capacité de remboursement satisfaisante de leur dette globale à savoir la dette actuelle combinée à « Damane Relance ».
Par ailleurs, les entreprises ne devront pas avoir d’incident de paiement ou fait l’objet de redressement ou de liquidation judiciaire.

- Les banques vont-elles vraiment renoncer aux garanties supplémentaires ?
- La quotité de la garantie CCG est fixée en fonction de la tranche de chiffre d’affaires de l’entreprise et peut aller de 80% à 90% du montant du prêt Damane Relance octroyé (elle est de 95% pour la TPE). Le risque résiduelpour la banque est alors compris entre 10% et 20%.
La CCG prévoit qu’aucune sûreté personnelle et hors patrimoine ne soit exigée pour les entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 500 MDH.
Du côté de Société Générale Maroc, nous sommes convaincus que la majorité des entreprises auront accès à ce produit sans garantie supplémentaire.

- Quelle est la marche à suivre pour bénéficier des prêts « Damane Relance »?
- Le produit a été officiellement lancé le 15 juin 2020 mais nous avons veillé, au sein de Société Générale Maroc, à ce que nos commerciaux soient formés et nos processus soient finalisés au préalable afin d’être les plus réactifs possible vis-à-vis de nos clients.
Les équipes commerciales sont à la disposition de leurs clients afin de leur expliquer le produit et les accompagner pour la préparation du dossier à soumettre aux instances décisionnelles de la banque et à la CCG.
En vue de bénéficier des prêts « Damane Relance », les entreprises devront fournir à la banque une demande de crédit signée selon le format exigé par la CCG et l’accompagner d’un dossier constitué notamment des éléments suivants et ce, conformément aux exigences de la CCG:

  • Les documents sociaux actualisés de l’entreprise ;
  • Le rapport du CAC ;
  • L’affectation détaillée du crédit ; Celle-ci devra prévoir qu’un minimum de 50% du montant du crédit est affecté au paiement des fournisseurs ;
  • Le plan de relance envisagé par l’entreprise;
  • L’effectif employé avant la crise et actuel.

- Quels sont les objectifs de Société Générale Maroc en matière de production?
- Société Générale Maroc s’est toujours voulue être un partenaire de premier plan des projets de développement économique nationaux et s’est toujours attelée à soutenir les entreprises marocaines. L’accompagnement financier d’un nombre significatif d’entreprises lui a permisde disposer d’une vision fine et stratégique du tissu économique marocain.
A fortiori dans le contexte actuel marqué par la crise sanitaire, Société Générale Maroc entend se positionner comme vecteur de soutien en faveur des politiques de relance économique adoptées sur le plan national. Aussi, l’objectif de Société Générale Marocest de participer à l’effort collectif pour soutenir l’économie nationale et être à l’écoute de ses clients pour les accompagner en ses temps difficiles.
Pour ce faire, Société Générale Maroc a mis en place un dispositif exceptionnel, basé sur un renforcement des équipes et mobilisant l’ensemble des entités concernées : des équipes commerciales aux équipes de gestion administrative, en passant par les équipes risques. Ce dispositif a notamment pour objet de fluidifier les processus de décision et de réduire au maximum les délais d’instruction des demandes de crédits.
Société Générale Maroc, en tant que partenaire des entreprisesmarocaines, se veut être un contributeur actif pour la concrétisation des mesures phares et d’une ampleur inédite mises en place par l’Etat pour soutenir le tissu économique national.

Franck FAGNON

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc