×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Déconfinement/Oriental: Les raisons d’une réussite

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5780 Le 11/06/2020 | Partager

Ce n’est pas par hasard que l’Oriental est classé dans la zone «A» et bénéficiera de toutes les mesures d’assouplissement dès demain. La région est déclarée free of Covid depuis trois semaines. Les seuls cas positifs relevés au niveau de la région sont ceux enregistrés chez les rapatriés marocains du préside occupé de Melilla ou d’Algérie.

L’Oriental compte également l’une des rares provinces du Royaume qui n’a enregistré aucun cas de contamination durant toute la période de la pandémie: la province de Jerada. L’ancienne cité minière qui bénéficie d’une reconversion économique sur mesure a réussi le pari de rester «saine» durant cette période de confinement grâce au respect des mesures de distanciation sanitaires et au sens élevé de la responsabilité civique.

De son côté, la province de Figuig n’a enregistré qu’un seul cas en trois mois. Trois autres provinces n’ont pas dépassé dix cas positifs au Covid-19: Taourirt (avec 8 cas positifs) Guercif (9 cas) et Driouch (10 cas). Quant au nombre de décès, il s’est arrêté à 8 depuis plus de deux mois.  L’Oriental est l’une des rares régions qui n’a pas enregistré de cas positifs au niveau de ses zones industrielles (Agropole d’Oujda, zone industrielle de Salouane).

Idem au niveau de l’Agropole de Berkane et tous les champs agricoles pilotés par l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (provinces de Berkane et Nador). L’activité agricole n’a connu aucun répit et a réussi les campagnes d’arrachage des pommes de terre qui mobilise des centaines d’ouvriers agricoles. Aucun cas positif au Covid-19 n’a été enregistré chez ces ouvriers agricoles.

La fermeture des centres commerciaux du centre-ville et de la Médina avec adhésion totale des commerçants a facilité la tâche aux services de l’ordre. De leur côté les lanceurs d’alertes sur les réseaux sociaux dénonçaient vigoureusement tout comportement incivique: regroupement par souks de quartiers, non-respect des mesures de distanciation sociale mises en œuvre, attroupements devant les administrations publiques, notamment en période de distribution d’autorisation de déplacement inter-ville, etc.

À cela, s’ajoute l’engagement des associations professionnelles et représentants des différents métiers et commerces pour sensibiliser l’ensemble des artisans, commerçants, à adhérer aux mesures préventives recommandées par les autorités locales.

Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc