×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Maroc Bureau se met au vert

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5779 Le 10/06/2020 | Partager
Une plateforme d’énergie solaire qui répondra à 70% des besoins
L’équivalent de 503 tonnes de CO2 par an
Taux de couverture de 55% dès août prochain

Maroc Bureau, le spécialiste de l’aménagement des espaces de travail, est en train d’effectuer les derniers réglages de la mise en service de sa nouvelle plateforme de production d’énergie solaire photovoltaïque pour ses unités industrielles basées à Casablanca. Cette énergie viendra s’ajouter à l’alimentation de base constituée par le réseau d’électricité public et sera utilisée en autoconsommation. Le réseau public servant d’appoint durant les heures non solaires.

maroc-bureau.jpg
Les installations solaires sur les toits des usines Maroc Bureau permettront d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 503 tonnes de CO2 par an équivalent à 46 hectares de forêts absorbant du carbone (Ph. MB)

«Cet investissement d’intégration d’une énergie renouvelable sur notre site de production s’inscrit dans une logique globale d’efficacité énergétique visant à  intégrer l’ensemble de la chaîne énergétique», explique  Abderrahmane Salhi, DG de Maroc Bureau.

La surface exploitable pour l’ensemble des toitures des usines de Maroc Bureau est estimée à 9.820 m²,  pour répondre à 70% de sa consommation en heures pleines avec comme objectif une meilleure absorption de la production solaire. La  puissance totale de la centrale devra avoisiner les 800 kWc. Maroc Bureau a réalisé une première tranche pour une capacité de 450 kWc, générant une production annuelle estimée de 810 kWh.

«L’énergie solaire injectée avec cette première tranche permet de répondre à 35% des besoins en heures pleines en moyenne annuelle», précise le DG  Salhi. Un taux de couverture de 55% sera atteint dès le mois d’août. La valeur de l’investissement s’élève à 8 millions de DH, dont  4 millions de DH au titre  de la première tranche réalisée.

Cette production solaire permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 503 tonnes de CO2 par an équivalent à 46 hectares de forêts absorbant du carbone. «Maroc Bureau vise à travers cette démarche vertueuse à contribuer à la préservation de l’environnement mais aussi à réduire les factures d’énergie», souligne  Abderrahmane Salhi.

Depuis le début de l’épidémie Covid-19, l’entreprise a dû s’adapter sans pour autant arrêter la production, dont une bonne partie est orientée vers des produits répondant aux besoins de protection des clients privés ou publics.

«Pour l’heure, les demandes urgentes de nos clients portent essentiellement  sur la mise en place  de solutions de protection telles que les paravents fixes et mobiles, les cloisons sur mesure et les différents modèles de barrières de protection», relève Salhi. Maroc Bureau a d’ailleurs lancé de nouvelles solutions d’aménagement des espaces adaptées au contexte de la pandémie Covid-19 sous le slogan: «préparez votre entreprise au déconfinement en toute sécurité!».

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc