×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Rabat: Deux trémies pour décongestionner le trafic

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5777 Le 08/06/2020 | Partager
La première est située au centre-ville à Bab Lhad, pour 40 millions de DH
L’autre à l’entrée de la capitale, près de la future gare routière

Rénovation des grandes artères, élargissement de la quasi-majorité des boulevards et avenues… grâce à l’envergure du programme Rabat ville lumière (2014-2018), la capitale est totalement transformée. Cependant, les mêmes problèmes persistent, ceux de la circulation et de la mobilité particulièrement durant les heures de pointe.

rabat-tremie-077.jpg

La ville de Rabat se dote de plusieurs ouvrages afin de fluidifier sa circulation. Cette trémie, en cours de construction, est située à l’entrée de la capitale. Elle va permettre de dégager le trafic appelé à s’intensifier avec la mise en service de la future gare routière, qui jouxte le chantier (Ph. Bziouat) 

Pour y pallier, les responsables de la ville de Rabat ont lancé des projets de tunnels et trémies, seuls à même de désengorger le trafic. Aussi, deux projets structurants sont en cours, supervisés par la société Rabat région aménagements.

Le premier projet, dont la réalisation est estimée à quelque 40 millions de DH,  porte sur la construction d’une trémie au centre-ville de Rabat au niveau de la place Bab Lhad et plus précisément au croisement de l’avenue Hassan II avec les deux avenues d’Ibn Toumart et d’Egypte. En principe, les travaux de cette trémie, dont la longueur avoisine les 260 m, devraient démarrer cette semaine.

Elle prendra naissance «à près de 100 mètres de l’intersection des avenues Mohammed V et Hassan II vers le centre commercial Aït Baha avec un double sens et une bretelle vers l’avenue de l’Egypte qui passera en dessous de la ligne n°2 du tramway», est-il précisé. Dans ce projet, «il est prévu également l’aménagement d’un giratoire supérieur ainsi que des voies latérales avec un seul passage chacune».

Au niveau du même site, un autre est en cours d’achèvement concernant la construction d’un parking souterrain de près de 500 places sous la place Bab Lhad. Les nouvelles infrastructures fluidifieront la circulation dans cette zone fortement fréquentée aussi bien par les piétons que les véhicules. Un autre projet similaire de grande envergure est aussi lancé depuis quelques semaines.

Il s’agit de la construction d’une trémie juste après le dernier giratoire situé à la sortie vers l’autoroute Rabat-Casablanca. «Avant de mettre en place des trémies, nous avions d’abord pensé à installer des ponts dont les travaux étaient déjà entamés et que nous avons dû démolir», est-il expliqué. L’option de la trémie s’avère la plus judicieuse pour désengorger cette zone névralgique dont la charge va s’accroître avec l’ouverture de la future gare routière de Rabat.

Par ailleurs, on apprend que deux autres trémies sont à l’étude, l’une près d’Al Kamra et l’autre en dessous du giratoire situé à la rentrée de Madinet Al Irfane. Contactés pour des informations supplémentaires concernant ces projets, les responsables de Rabat région aménagements sont restés injoignables.

Noureddine EL AISSI

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc