×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Dépistage: Les laboratoires privés mis à contribution

Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5777 Le 08/06/2020 | Partager
Les réactifs seront fournis par le ministère de la Santé
La prestation effectuée pour le compte des hôpitaux publics

Dès le début de la pandémie du Covid-19, les laboratoires d’analyses médicales privés avaient proposé leur service pour participer au dépistage. Jusqu’à présent, seuls l’Institut Pasteur, l’Institut d’hygiène de Rabat et l’hôpital militaire étaient habilités à effectuer ces tests.

Le ministre de la Santé vient d’étendre cette habilitation aux laboratoires d’analyses biologiques privés. Ces derniers pourront dorénavant procéder au dépistage Covid à partir des échantillons qui leur seront envoyés par les établissements de soins publics. Ils exerceront cette mission en position de sous-traitants à titre bénévole, insiste le président de la Chambre syndicale des biologistes, Adnane Rhazali.

Le ministre de la Santé vient de fixer les modalités d’intervention des laboratoires du secteur libéral dans le plan de la riposte face au Covid-19. Selon le cahier des charges diffusé jeudi 4 juin, cette participation sera optionnelle et non rémunérée.

Les prélèvements effectués dans les établissements de soins publics seront transmis aux laboratoires privés, assortis des kits d’analyse et réactifs mis à disposition par le ministère de la Santé. Ces analyses seront effectuées selon la technique dite qRT-PCR, «la plus courante depuis le départ de la pandémie dans le monde».

Pour participer au dépistage, le laboratoire doit formuler une demande. Il faut ensuite remplir les conditions qui seront vérifiées par une inspection des services du ministère de la Santé. Il s’agit d’une infrastructure convenable, de locaux correctement agencés, calibration du matériel utilisé, protection du personnel, des patients, du nombre de techniciens… Les laboratoires devront être en capacité de réaliser 320 tests PCR par jour dans un délai moyen de rendu des résultats de 24 heures.

Autant de paramètres détaillés dans le cahier des charges du ministère de la Santé. En cas d’infraction, et outre le retrait de l’autorisation, des sanctions disciplinaires et pénales sont envisagées.
La supervision et le contrôle des laboratoires privés reviendront à l’Institut national d’hygiène, responsable de la coordination nationale des activités de diagnostic du Covid-19.

La participation des laboratoires privés se limite exclusivement à l’analyse des prélèvements émanant des hôpitaux et centres de santé publics. Ils ne pourront pas effectuer des tests de dépistage pour la recherche du Covid-19. Ainsi, les personnes qui veulent s’assurer si elles ont été ou pas en contact avec  le coronavirus ne pourront aller se faire tester dans les laboratoires d’analyses  privés.

Le juste prix

Forts de leur maillage territorial, les biologistes privés ont adressé un nouveau courrier au ministère de la Santé, mardi 2 juin, pour proposer leurs services pour «réaliser des tests biologiques dans l’objectif de contribuer à l’étude de la séroprévalence dans le pays». Les tests réalisés par les laboratoires privés resteront toujours conditionnés par une prescription médicale: médecins du travail, cliniques et cabinets médicaux et autres personnes en contact rapproché avec un large public. Une prestation pour laquelle il reste à définir «le juste prix» par voie réglementaire.

Hassan EL ARIF

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc