×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

La croissance à 4% dès 2021

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5761 Le 14/05/2020 | Partager
La Berd table sur une reprise économique dès l’an prochain
Entre-temps, l’économie aura reculé de 2% sous l’effet du coronavirus

Dire que la pandémie du Covid-19 impacte l’économie mondiale est un euphémisme. Cette épidémie a littéralement mis l’activité économique entre parenthèses. A tel point que la croissance initialement prévue pour 2020 se transformera en récession mondiale. Le Maroc n’en sera pas épargné.

Bien au contraire, «l’économie marocaine devrait se contracter de 2% en 2020», comme le prévoit la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) dans son dernier rapport sur les perspectives économiques régionales.

L’établissement qui investit dans des économies émergentes de l’Europe centrale et orientale jusqu’en Asie centrale, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord table toutefois sur une reprise dès 2021 avec une croissance de 4%. Entre-temps, le Maroc comme tous les autres pays va subir une nette diminution du tourisme.

A cela il faut ajouter les mesures destinées à contenir la propagation de la pandémie, les récoltes probablement mauvaises, la récession en Europe, le tout atténué par la baisse des prix des matières premières. «La croissance pourrait être favorisée par l’essor de secteurs non agricoles, en particulier l’industrie minière, principalement en raison de l’impact négatif de la pandémie de coronavirus sur la production de phosphate en Chine», relativise la Berd qui pense que le Maroc en tant que deuxième producteur mondial de phosphate, pourrait tirer parti de la situation.

Toutefois, de nombreux facteurs de risques subsistent pour la croissance, selon la banque. A commencer par «la montée du mécontentement social, la reprise plus lente que prévue dans les pays européens partenaires et la vulnérabilité persistante de la production agricole, en raison de conditions météorologiques défavorables et de l’évolution des prix».

Ceci dit, la Berd entrevoit une embellie avec une reprise de 4% l’an prochain. Si elle prévient que ses projections sont sujettes à des «incertitudes sans précédent», la banque les fondent sur «la perspective d’une détente progressive des mesures intérieures appliquées pour contenir le virus et un retour à la normale au second semestre de l’année».

Ce scénario suppose un impact limité de la crise sur l’évolution à long terme des résultats économiques, mais des effets économiques, politiques et sociaux importants à plus long terme. «Il est prévu que la reprise suive une courbe en U, avec un redémarrage de la croissance à la fin du troisième trimestre», souligne-t-elle.

Sauf que ce scénario pourrait être obsolète si la distanciation sociale reste en vigueur beaucoup plus longtemps que prévu. «La récession pourrait alors être bien plus profonde et il faudra des années avant de retrouver les niveaux de production par habitant de 2019», prévient-elle.

Le bassin méditerranéen en récession également

D’un point de vue régional au niveau du bassin méditerranéen, l’impact négatif du coronavirus devrait également se manifester dans le tourisme (grand moteur de la croissance dans toutes les économies de la région en 2019), et par un recul de la demande intérieure du fait des mesures de confinement, une diminution de la demande des principaux partenaires commerciaux et un ralentissement des flux d’investissement direct étranger. Les économies de la région devraient connaître une contraction de 0,8% en 2020 avant de rebondir pour atteindre une croissance de 4,8 % en 2021.

Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc