×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 126.058 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 155.275 articles (chiffres relevés le 26/5 sur google analytics)
De bonnes sources

Le désert chez les notaires

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5738 Le 10/04/2020 | Partager

L’état d’urgence sanitaire a presque plongé l’ensemble des au­xiliaires de justice dans le chômage technique. La plupart des 1.848 notaires ont fermé leurs cabinets, témoigne Me Amine Zniber, an­cien président de l’Ordre régional de Rabat. Toutes les transactions immobilières sont à l’arrêt «sauf pour quelques urgences» comme le déblocage d’un crédit immobilier. Ces urgences sont liées aux dossiers antérieurs au confinement obligatoire en vigueur depuis le 20 mars. L’acte notarial électronique aurait pu être salutaire pour la profession. Il allait rendre également service aux clients. C’est le cas pour les promoteurs qui sont pris à la gorge financièrement et veulent écouler leurs stocks. Il y a aussi les personnes vulnérables qui souhaitent faire des donations à leurs proches. Ce besoin semble s’accentuer avec la peur que suscite le coronavirus».
F.F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc