×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Transport & logistique SJL: 50% des effectifs en chômage technique

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5737 Le 09/04/2020 | Partager
Baisse de 50 à 75% du chiffre d’affaires prévisionnel
Les mesures pour parer aux effets du confinement
transport-logistique-sjl-037.jpg

L’activité du groupe SJL est fortement impactée en raison du ralen­tissement chez ses partenaires, notamment dans les secteurs automo­bile, textile et agroalimentaire (Ph. SJL)

Les retombées de l’épidémie du Covid-19 frappent plusieurs secteurs, a fortiori celui du transport internatio­nal routier (TIR). San Jose & Lopez (SJL), le spécialiste de la logistique et transport des marchandises à l’inter­national, subit de plein fouet l’impact économique de la baisse d’activité. En effet, le groupe prévoit d’ores et déjà une baisse de 50 à 75% du chiffre d’af­faires prévisionnel.

«Le coeur de cible de notre portefeuille clients au Maroc est représenté essentiellement par des antennes de multinationales basées dans des zones franches ou zones dites d’accélération industrielle, notamment dans le textile, l’automobile et l’agroa­limentaire», précise Oussama Sbaï Azami, directeur Marketing & Com­munication chez SJL. Or, ces secteurs en particulier sont fortement impactés dans la conjoncture actuelle. D’ail­leurs, l’objectif de produire 1 million de véhicules à l’horizon 2022 est pour le moins compromis.

L’activité industrielle des fabricants entre Tanger, Kénitra et Casablanca et de leurs équipementiers et fournisseurs est en plein ralentissement. Des mil­liers d’employés (cadres et techniciens) sont mis en confinement. Il en est de même pour l’industrie du textile qui a enregistré, à son tour, un effondrement des exportations, compte tenu de la baisse de la demande (notamment celle émanant des pays européens), et surtout à cause de la difficulté de s’approvisionner en matières premières en provenance de la Chine. L’agroalimentaire n’est pas épargné non plus. «Un léger niveau de rétrac­tion est ressenti sur certains segments, compte tenu du déséquilibre observé entre l’offre et la demande, notamment dans plusieurs pays de l’UE», poursuit Sbaï.

A partir de là, l’activité du groupe s’en trouve aujourd’hui fortement impactée. Ce qui a induit la réduction, voire la suspension de la majeure par­tie des activités durant cette période de confinement. Côté ressources hu­maines, le groupe SJL a repensé son organisation afin de limiter les réper­cussions collatérales.

«Aujourd’hui, la majorité des postes, près de 80%, se sont reconvertis au télétravail, avec une série de mesures mises en oeuvre comme la cyber-sécurité, l’approche informative, la digitalisation des modes d’échanges…», explique le directeur Marketing. Une restructuration orga­nisationnelle est aussi en cours de mise en route, avec une moyenne avoisinant les 50%, en chômage technique!

Parmi les mesures prises, figurent également des actions de sensibilisation et une prévention collective au quoti­dien (diffusion de communiqués, inter­vention des professionnels de santé, des pushs infos sur les supports digitaux, de l’e-mailing comme relais d’informa­tion…) Sans oublier les équipements de protection et d’hygiène en préven­tion contre l’infiltration du virus.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc