×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Les syndicats interpellent El Othmani

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5731 Le 01/04/2020 | Partager
Le chef du gouvernement a rassuré sur le dossier des promotions
La situation des fonctionnaires concernés sera régularisée à la fin de la crise
Les centrales plaident pour un élargissement des aides, en concertation avec les représentants des salariés
syndicats-031.jpg

Lors de la rencontre avec Saâdeddine El Othmani, les représentants des centrales syndicales ont insisté sur la nécessité de renforcer la sécurité et l’hygiène sur les lieux de travail, afin de permettre aux employés de poursuivre leurs activités dans les secteurs productifs. Cela permettra, selon elles, de préserver le tissu économique et de permettre au pays de sortir de cette crise sans grands dégâts (Ph Bziouat)

Les 4 centrales syndicales ont haussé le ton face à la décision du gou­vernement de suspension des promotions des fonctionnaires. Le sujet a été exami­né lors d’une rencontre des syndicats les plus représentatifs avec le chef du gou­vernement, lundi dernier à Rabat. Sur ce point, Saâdeddine El Othmani a tenté de rassurer.

Il a expliqué qu’il s’agit essen­tiellement de «reporter les répercussions financières de ces promotions jusqu’à la fin de cette conjoncture difficile, en veil­lant à la préservation des droits acquis». Concrètement, la situation des fonction­naires concernés par ces promotions sera régularisée à la fin de la crise.

Les cen­trales syndicales se sont dites inquiètes face à la décision annoncée par le gouver­nement la semaine dernière. El Othmani avait précisé que «toutes les promotions programmées pour le compte du budget de l’année en cours, non encore achevées, ainsi que les concours de recrutement, exceptés ceux dont les résultats sont déjà annoncés, ont été reportés».

La circulaire du chef du gouvernement avait précisé que durant cette période difficile, «les efforts doivent être conjugués et les res­sources disponibles mobilisées pour sur­monter cette conjoncture». Ces mesures concernent les administrations publiques, les collectivités territoriales, les établisse­ments publics, dont les salaires des fonc­tionnaires sont extraits du budget général. Certaines catégories ne sont pas concer­nées par ce report. Il s’agit notamment des agents des administrations chargés de la sécurité intérieure et le personnel du secteur de la Santé.

La réunion avec les syndicats était également l’occasion de faire le point sur la situation des salariés toujours en poste. Sur cette question, les centrales ont insisté sur la nécessité de «renforcer les mesures de sécurité et d’hygiène pour permettre aux employés de poursuivre leurs activités dans les secteurs produc­tifs». Elles ont insisté sur l’importance de cette mobilisation pour «permettre au pays de sortir de cette crise sans grands dégâts».

De son côté, El Othmani a ap­pelé les syndicats à mobiliser les salariés pour assurer la réussite du dispositif de prévention mis en place. Les centrales ont également plaidé en faveur de l’élar­gissement des aides prévues en faveur de certaines catégories vulnérables. «Cela devra passer par des consultations avec les représentants des salariés», selon les syndicats.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc