×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Coronavirus - Un pressing 2.0 lancé par une startup marocaine

Par Karim Agoumi | Edition N°:5722 Le 19/03/2020 | Partager
«Washapp», une appli qui débarrasse de la corvée de linge
Traitement à sec ou normal, livraison gratuite, suivi en temps réel, retouches… prix attractifs
Une prestation qui tombe à pic avec les besoins de confinement
pressing-2.0-022.jpg

La jeune startup «Washapp» vient de lancer au Maroc une appli qui soulage de la corvée du linge. Son concept de pressing 2.0 permet à l’utilisateur de déléguer le lavage de ses vêtements à des experts sans avoir à quitter le domicile et en suivant l’opération en temps réel sur son smartphone (Ph. M.M.L.)

Laver ses vêtements a toujours représenté une réelle corvée, pour les jeunes comme pour leurs aînés. Pour simplifier cette tâche, Washapp, une jeune startup marocaine récemment créée propose de le faire en temps réel sans fournir le moindre effort et à un prix attractif.

Une idée qui pourrait rejoindre le panthéon des applis indispensables au Maroc et s’avère particulièrement utile aujourd'hui alors que la plupart des personnes sont confinées chez elles. L’application, qui cible en premier lieu les étudiants et porte le même nom que son entreprise fondatrice, a été imaginée par un jeune diplômé marocain de l’Université de Lorth Eastern à Boston.

«Lorsque j’ai étudié aux Etats-Unis, j’ai pris conscience du fait que la technologie avait le pouvoir de révolutionner le quotidien de tout un chacun», souligne le DG de la startup Mohammed Mehdi Laamrani. Avec sa co-fondatrice, Kenza Bensalah, étudiante en psychologie à Paris, tous deux décident alors de dupliquer ce concept de «pressing virtuel», qui a le vent en poupe outre-Atlantique.

Concrètement, «Washapp» permet à l’utilisateur de déléguer le lavage de son linge à des experts du textile sans quitter son domicile et en un seul clic. «Avec cette appli, le client ne se souciera plus de cette corvée. D’où un formidable gain de temps, d’argent et d’énergie», explique Laamrani.

La prestation inclut, en plus du lavage à sec et du lavage normal, le traitement «au kilo». Date de livraison? 48 heures tout au plus, mais pas seulement. «Le ramassage du linge sale et sa livraison une fois lavé sont gratuits», ajoute le directeur.

L’appli comprend également dans son éventail de services proposés la possibilité de réaliser des retouches ainsi que des commandes «vip» permettant de réduire jusqu’à 9 heures le délai d’attente. «Un moyen de s’adapter aux exigences et aux besoins de nos clients», précise Laamrani. Quant au prix de l’ensemble, il sera entre 20 et 30% moins cher qu’un pressing traditionnel. Soit environ 19 DH pour une chemise, au lieu de 30 DH chez la concurrence.

Une appli qui concorde avec la nécessité de conserver une hygiène irréprochable, notamment en cette période de crise du coronavirus. «Le lavage manuel est à proscrire. Nous proposons donc à nos utilisateurs des sachets jetables, conçus spécialement pour leur linge sale que nous viendrons récupérer», explique Kenza Bensalah. «Après nettoyage et désinfection, le linge sera remis dans un emballage lui-même désinfecté au préalable par notre équipe, qui aura pour obligation le port de masques et de gants renouvelés chaque deux heures», ajoute la responsable.

Pour devenir utilisateur, il faut tout d’abord télécharger l’appli sur son smartphone via les systèmes Android ou encore IOS. L’intéressé devra ensuite créer son compte Washapp Morocco sur la plateforme en question. Pour chaque commande à passer, plusieurs indications telles que le lieu et la date de ramassage et de restitution de son linge sont à remplir. Le service, disponible depuis plus d’un mois pour les habitants de la région de Casablanca, desservira plusieurs autres villes – dont Rabat et Tanger – d’ici juin prochain.

Karim AGOUMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc