×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Casablanca: Qui va gérer la gare Ouled Ziane?

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5694 Le 10/02/2020 | Partager
    Le mandat de Casa-Transports arrive à terme fin février
    La SDL qui doit prendre la relève toujours en stand-by
    gare-oulad-ziane-094.jpg

    Plus de 5,5 millions de voyageurs transitent chaque année par la gare routière Ouled Ziane avec une moyenne de 500 à 700 autocars par jour (Ph. L’Economiste)

    Casa-Voyageurs, c’est le nom de la toute nouvelle SDL qui gérera à partir du 1er mars la gare routière Ouled Ziane. Elle doit en effet prendre la relève après l’arrivée à terme du mandat provisoire de Casa-Transports (démarré en 2018). Mais cette SDL, qui n’existe pour le moment que sur papier, n’est toujours pas opérationnelle.

    La nouvelle structure, dont les statuts ont été validés par les élus lors de la session d’octobre 2019 du conseil de la ville, est en stand-by. «Elle est quasiment prête à prendre ses fonctions. La balle est dans le camp de la Société nationale du transport et de la logistique (SNTL) qui doit obtenir l’aval du ministère des Finances», explique Mohamed Bourrahim, vice-président du Conseil de la ville en charge de la Mobilité et également membre de l'ECI.

    Visiblement, les lenteurs bureaucratiques bloquent ce dossier dans les méandres de l’administration. En attendant, la ville a deux scénarios. Si la SDL est validée à temps, elle prendra les commandes le 1er mars prochain. Sinon, la commune optera pour la gestion directe durant une période transitoire (comme ce fut le cas pour les abattoirs avant la création de la SDL Casa-prestations).

    Rappelons que la SNTL a annoncé en 2019 sa volonté de reprendre en main la gestion des gares routières (dont celle de Casablanca) car les modèles de gestion directe par les communes et de concession de gestion par le privé ont montré leurs limites.

    «Nous pourrons dans certains cas prendre des participations dans des SDL et assurer la gestion via un cahier des charges précis», a indiqué Aziz Alami Gouraftei, DG de la Société nationale du transport et de la logistique SNTL (cf. édition du 20 novembre 2019)

    La gare Ouled Ziane concentre un trafic routier très important de voyageurs et d’autocars toutes destinations confondues. En effet, plus de 5,5 millions de voyageurs y transitent chaque année avec une moyenne de 500 à 700 autocars par jour (départs et transits). Les autocars payent une redevance fixe de 20 DH pour chaque passage par la gare routière.

    La Commune urbaine de Casablanca, propriétaire de la gare, a assuré, depuis 1997, sa gestion via un contrat d’exploitation et de gestion confié à une société privée.  Pour rappel, l’exploitation de la gare Ouled Ziane, d’une superficie de 4 hectares, était effectuée en direct (à partir du 12 avril 1992).

    A compter du 29 juillet 1999, un contrat d’affermage a été signé avec la société «Erreda Immobilier», qui a entamé  l’exploitation le 1er août de la même année pour une durée de 9 ans renouvelables. Depuis 2013, la même entreprise exploite la gare par adjudication jusqu’à l’année 2018. La SDL Casa-Transports a alors pris la relève pour un mandat de 2 ans, qui expire fin février 2020.

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc