×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Un textilien chinois mise 100 millions de DH à Jerada

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5679 Le 20/01/2020 | Partager
    Pour une usine de fabrication de fils de textile à base de plastique
    Création de 330 emplois à terme
    Une capacité de production de 25 tonnes, à la fois pour le marché local et l’export
    textile-chinois-079.jpg

    La future unité contribuera à la fois à l’absorption du chômage dans la région et à la lutte contre la prolifération des déchets plastiques

    La zone industrielle de Guenfouda (province de Jerada) se renforce avec une nouvelle usine. Une unité du chinois Vancii, spécialisée dans la fabrication des bobines de textile, dont les travaux de construction viennent d’être lancés. Le projet est en mesure d’apporter un réel impact socioéconomique, avec la création à terme de 330 emplois, dont 15 pour des ouvriers chinois.

    Réalisée sur une superficie de 22.400 m², pour un budget de 103 millions de DH, l’unité sera opérationnelle dans 12 mois (1re phase) avec une extension ultérieure (2e phase pour une durée de 6 mois). Aussi elle sera en mesure de produire 25 tonnes de fils de textile. Ce projet innovant consiste en la fabrication de bobines synthétiques 100% recyclées et recyclables à base de plastique (sacs, bouteilles et matériaux à base de plastique).

    En plus de sa contribution à la résolution de la problématique du chômage qui sévit dans la province, l’entreprise apporte une solution contre la menace environnementale: champs, rivières, bassins de stockage d’eau, différents réseaux d’eaux pluviales et assainissement collectif, au niveau de l’Oriental. Un travail qu’elle assurera avec des coopératives locales chargées du ramassage du plastique usité, avec comme objectif la revalorisation d’une matière nocive avec un impact zéro sur la nature.

    La production sera destinée au marché local, mais également à l’international. Plusieurs grandes marques sont connues pour l’utilisation de fils en plastique pour la confection de leurs produits. C’est le cas d’Adidas, Arena, Levi’s, entre autres. «La réalisation de ce projet fait partie d’un package d’offre industrielle pour lancer l’activité économique dans la province de Jerada, avec comme finalité la création de milliers d’emplois», a confié à L’Economiste Mabrouk Tabet, gouverneur de la province de Jerada, en marge du lancement des travaux pour la réalisation de cette unité.

    Les quatre zones industrielles de la province (Jerada, Guenfouda, Touissit et Ain BaniMathar) connaîtront la réalisation d’une trentaine de projets au profit de la population locale. Des unités industrielles qui s’inscrivent dans le cadre d’un vaste programme de reconversion économique, doté d’un fonds d’impulsion économique de 150 millions de DH. Trois d’entre elles sont spécialisées dans le traitement des déchets médicaux et recyclage du carton et du plastique.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc